Le Trésor américain étudie une nouvelle recapitalisation du secteur financier

 |   |  294  mots
Une nouvelle recapitalisation des institutions financières américaines par des fonds publics pourrait à nouveau s'imposer, a indiqué un haut responsable du département du Trésor.

Le Trésor américain pourrait remettre la main à la poche pour recapitaliser les établissements bancaires. Cette option est actuellement étudiée par les services d'Henry Paulson, le secrétaire au Trésor (ministre des Finances), qui laissera sa place le 20 janvier à l'actuel président de la Réserve fédérale de New York, Timothy Geithner, choisi pour ce futur poste par Barack Obama.

"Afin de continuer à jouer leur rôle crucial de donneurs de crédit, les banques et les établissements financiers non bancaires pourraient avoir besoin de davantage de capital étant donné leur possession d'actifs à risque, le taux de saisies immobilières toujours élevé et la stagnation de l'économie mondiale", a ainsi déclaré Neel Kashkari, sous-secrétaire au Trésor chargé de la stabilité financière.

"Nous continuons d'envisager de nouvelles stratégies en matière de fonds propres et, en même temps, nous évaluons l'effet du premier programme de recapitalisation tout en prenant en compte les conditions économiques actuelles et la situation sur les marchés", a-t-il ajouté.

Le Trésor américain a déjà lancé en octobre un vaste programme de recapitalisation des banques pour un montant 250 milliards de dollars, en échange de participations minoritaires dans le capital. Sur ces 250 milliards, plus de 161 milliards ont déjà été alloués à 53 établissements bancaires. Dont 125 milliards distribués aux neufs plus grandes banques du pays.

L'Etat est également entré au capital d'AIG, l'ancien premier assureur mondial menacé de faillite, pour un montant de 40 milliards de dollars tout en lui assurant pour 150 milliards de dollars de garanties. Tous ces fonds proviennent des 700 milliards de dollars débloqués par le Congrès début octobre pour permettre au Trésor de stabiliser le système financier américain.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :