Tokyo annonce 192 milliards d'euros pour affronter le "tsunami" financier

 |   |  324  mots
Taro Aso a revu très nettement à la hausse l'ampleur des mesures de relance de l'économie pour affronter la crise.

Les chiffres sont impressionnants ! Le Premier ministre japonais Taro Aso a annoncé ce vendredi de nouvelles mesures d'un montant total de 192 milliards d'euros pour relancer l'économie, en pleine récession. Il a en effet jugé que le plan de relance de 26.900 milliards de yens (224 milliards d'euros) adopté fin octobre devait être renforcé. Le premier plan comprenait des réductions d'impôts, des aides directes aux ménages, des prêts aux petites entreprises ou encore des baisses des tarifs des péages.

Selon le Premier ministre, 10.000 milliards de yens (85 milliards d'euros) allaient être consacrés à des mesures fiscales, incluant des réductions d'impôts pour les propriétaires immobiliers, et une autre enveloppe de 13.000 milliards de yens (107 milliards d'euros) pour venir en aide aux entreprises en difficulté. Le plan de relance annoncé fin octobre prévoyait aussi que l'Etat pourrait injecter jusqu'à 2.000 milliards de yens dans les banques pour renforcer leur base capitalistique.

"La situation économique est pire que ce qu'on attendait", a justifié le Premier ministre. "Nous allons donc prendre des mesures (...) Nous allons essayer d'être les premiers à sortir de la récession, au moins parmi les pays industrialisés", a-t-il insisté, jugeant que "la récession mondiale était la pire depuis un siècle (...) Le Japon ne peut pas se protéger de ce tsunami. Mais en prenant des mesures appropriées sans tarder, nous pouvons en minimiser l'impact", a-t-il dit.

Arrivé au pouvoir fin septembre, Taro Aso est un interventionniste en économie qui a toujours plaidé pour une relance par la dépense publique. En chute libre dans les sondages, où il ne récolte plus que quelque 20% d'opinions favorables, le chef du gouvernement est également en butte aux critiques au sein de sa majorité, où certains l'exhortent à prendre de nouvelles initiatives pour redresser la barre. Mais, devant les journalistes, il a une nouvelle fois écarté ce vendredi des élections législatives anticipées comme le réclame l'opposition.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
est ce que le tsunami va tué des gens

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :