Baisse des ventes de détail aux Etats-Unis

 |   |  328  mots
Les ventes de détail aux États-Unis ont baissé en novembre de 1,8%, pour le cinquième mois consécutif. Les prix à la production aux États-Unis ont également signé en novembre un fort recul, de 2,2%, attribuable au recul du marché des matières énergétiques.

Les ventes de détail aux Etats-Unis ont baissé en novembre de 1,8%, pour le cinquième mois consécutif, selon les données corrigées des variations saisonnières publiées par le département du commerce à Washington. Les analystes tablaient sur un repli plus important, de 2%.

En octobre, la baisse des ventes de détail a été de 2,9% (chiffre révisé), soit la plus forte baisse depuis la publication de la statistique en 1992.

Par ailleurs, les prix à la production ont signé en novembre un fort recul de 2,2%, a annoncé ce vendredi le département américain du Travail. Les analystes prévoyaient un recul de 2% seulement. C'est le quatrième mois consécutif que l?indicateur recule. Il a notamment signé en octobre une chute record de 2,8%. Mais sur un an, les prix à la production restent en légère hausse, de 0,4%.

Ce nouveau recul en novembre est attribuable à celui des marchés des matières premières énergétiques, où les prix ont reculé de 11,2%. Les prix à la production de l'alimentation (huiles, viandes, produits laitiers, légumes) sont restés stables, alors qu'ils avaient légèrement baissé le mois précédent. Les prix à la production des produits pétroliers bruts ont chuté de 12,5%.

Les pressions inflationnistes sont nettement amoindries, puisque hors alimentation et énergie, les prix à la production progressent de 0,1% sur un mois, contre 0,4% en octobre. Sur un an, la hausse est de 4,2%. La hausse des prix à la production, qui avait été de 7,2% sur les sept premiers mois de l'année, s'est arrêtée grâce au retournement du marché du pétrole. Le prix du baril de brut, en cinq mois, a perdu à peu près 100 dollars.

Par ailleurs, l'indice de confiance des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan a progressé en décembre à 59,1 points, contre 55,3 points en novembre, selon les chiffres provisoires publiés vendredi. Les analystes tablaient au contraire en moyenne sur une légère baisse, à 55,0 points.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
New York Today.
Nous constatons bien que les tensions inflationnistes sont dues à la spéculation énergétique, importations et l'alimpentaire ou alimentation. Pour preuve, la fute du prix du baril de pétrole de plus de 100$, a faite retomber la proigression du prix de la production industrielle. Malgré cette moindrre progression, le différentiel reste toujours très élevé, de 0,4% en Octobre à 0,1 en un seul moi. A contrario, si le Gouvernement ne prend pas une mesure substentielle en faveur du Big Three, non seulement la production industrielle prendra un coup dans l'aile, le chômage percerai le plafonds. Nous pensons que les tensions politique entre les Démocrates majoritaires au Congrès et au Sénat et les Républicains, la Politic Stratégie riste être configurée de tel sorte que l'Administration Bush aurait des difficultés à prendre des initiatives en faveur du Big Three. La Politic Model mise en place par les Démocrates et Obama le Président élu, est conceptulisée et configurée de façon à ne rien céder aux Républicains qui risqueraient leurs donner du grain à moudre en matière de l'argumentaire politique. Ce qui favoriserait la configuration de leur architecture de valeur politique pour contrer le Démocrates dans leur ambitions de provoquer le plébicite et de ne pas louper 2012. Les Démocrates tablent sur la reconquête du pouvoir en 2012, même si l'Administration Obama ne réussit que peut à remettre l'économie en phase.
Nous allons rester là pour le moment.
Pierre SIMON - Jim Jones27.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :