Sérieux coup de frein pour la production industrielle chinoise

 |   |  287  mots
A 5,4%, le rythme de croissance de la production industrielle a connu un ralentissement beaucoup plus marqué que prévu en novembre, ce qui conduit certains économistes à anticiper d'autres mesures de relance à mesure que les perspectives de la quatrième puissance économique mondiale s'assombrissent.

Sur un an, la production industrielle de la Chine n'a progressé que de 5,4%, contre 8,2% en octobre et contre une prévision moyenne des spécialistes de 7,1%. Cette hausse est la plus faible depuis le début de l'année 1999, hors période de vacance. "Une croissance de 5% du PIB (produit intérieur brut) au premier semestre de l'année prochaine, ce n'est plus une hypothèse, cela va correspondre à la réalité", a estimé Ben Simpfendorfer, économiste chez Royal Bank of Scotland, cité par Reuters.

En vue de maintenir un taux de croissance du PIB de 8%, niveau considéré par bon nombre d'experts comme étant le seuil minimum permettant d'absorber les nouveaux arrivants sur le marché du travail, Pékin a dévoilé le mois dernier un plan de relance de l'économie de 4.000 milliards de yuans (586 milliards de dollars).
La Banque populaire de Chine a également réduit ses taux directeurs de 1,89 point de pourcentage en tout depuis la mi-septembre, et les économistes anticipent notamment d'autres mesures de détente monétaire. La croissance annualisée du PIB est tombée à 9% au troisième trimestre, contre 11,9% sur l'ensemble de 2007.

Le détail de la statistique de la production industrielle suscite d'autres motifs d'inquiétude: la production pour l'export a reculé de 5,2% et la production d'électricité a accusé une baisse record de 9,6%, conséquence d'une diminution de la demande, notamment de la part des industries les plus consommatrices de courant, dans le sillage du ralentissement économique. La production d'électricité chute ainsi pour le deuxième mois consécutif, une situation plus grave que lors de la crise financière asiatique de l'été 1998, quand elle n'avait diminué que légèrement deux mois d'affilée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La Chine est un monstre quiva s'effondrer comme un château de cartes avec des conséquences catastrophiques et irréversibles. C'est la fin de tout sauf peut-être de la seule issue : la troisième guerre mondiale
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est très bien. Nous sommes tout à fait satisfait de savoir que la Chine va connaître à son tour les affres du chômage puisque sa croissance ne suffira pas à favoriser l'entrer des nouveaux actifs. Tant mieux. Depuis le temps qu'ils profitent des délocalisations pour esclavager leur propre population, il est temps qu'ils comprennent ce que c'est qu'une fermeture d'entreprise.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
une baisse sensible du PIB chinois risque d'entrainer un effondrement du système communiste chinois et pourrait permettre aux entreprises européennes de retrouver des fabrications qui avaient été délocalisées en Chine. Juste retour de balancier
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la hausse du PIB Chinois est la causse d'une réduction du chiffre Occidental qui induit une réduction des cdes aux marché asiatique. D'ou la poule aux oeufs d'or du sud est est par définition une ponte qui tue ou réduit les autres économies Du Déja vu à plusieurs reprises, à plus petite "échelle" edepuis 1945.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les chinois produisent pas cher, vite et de mauvaise qualité. Cela pouvait faire illusion avant, mais par ces temps de crise financière et environnementale, on hésite à remplir nos poubelles de gadgets et on recherche un meilleur rapport qualité prix. Mais je ne suis pas d'accord avec Jeannette. Le peuple chinois, lui, n'y peut rien et on ne peut pas se réjouir de leur potentielles difficultés.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La 3ème guerre mondiale ? Ce sont toujours les mêmes qui ont été été à l'origine de toutes les grandes guerres mondiales !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bientôt le matin du grands soir en occident et un effondrement de la dernière puissance communiste mondiale.
Paradoxale, non??
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les chinois feraient mieux de développer leur pays de maniere rationnelle en construisant sur l'ensemble du territoire,en soutenant et en modernisant leurs PME jusque dans les moindres recoins de leur empire : et ils n'auraient aucun probleme !!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
tout ce que produit la chine n'est pas du made in china, mais tout simplement du merde in china.La qualité de leur produit n' est que synonyme de m......!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne regarderais la chintahu, que quand elle appliquera les mêmes règles que tout le monde.
Là, on pourra parler de mondialisation!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est normal que la Chine est impactée par la crise actuelle. mais sa croissance est indéniable. le jour où la chine ferme ses usines, ca sera aussi la fin de l'occient et de l'amerique. Pauvres français, qui voient que les défauts des autres, subiront votre propre défait qui voit déjà le jour!!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est ca que l'on appelle la manipulation, en affichant que le propos contredisant la Chine,c'est ca votre liberté d'expression, une pure euphorie, le pauvre
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En avant pour la troisième guerre mondiale!!! On dirait que tous ces commentateurs la souhaitent!!
Ah! la liberté d'expression! Que de bêtises en ton nom!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne vois pas en quoi une explosion sociale voire politique en chine peut faire plaisir. Quoi qu'on en dise, c'est ce milliard d'habitant qui tire la croissance mondiale et sans eux,on n'est pres de voir la fin de la crise économique

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :