Une semaine marquée par la nouvelle dégradation de l'emploi américain

 |   |  1027  mots
A la Une de l'actualité cette semaine, le taux de chômage américain qui atteint son plus haut niveau depuis 1993. La suppression de la publicité sur France Télévision, le conflit gazier entre la Russie et l'Ukraine, la baisse des taux britanniques et le recul des ventes d'automobiles en France ont également fait les gros titres.

ETATS-UNIS: 2,6 MILLIONS D?EMPLOIS SUPPRIMES EN 2008

La pire année depuis 1945. Le marché de l?emploi américain s?est fortement dégradé l?an dernier. Pas moins de 2,6 millions de postes ont ainsi été supprimés en 2008 par la première économie mondiale. En décembre, ce sont encore 524.000 emplois qui ont été détruits, portant le taux de chômage à 7,2%, son plus haut niveau depuis janvier 1993. Le nombre des chômeurs aux Etats-Unis atteint désormais 11,1 millions, selon le décompte officiel du ministère du Travail. Le nombre de chômeurs de longue durée (27 semaines ou plus) a doublé au cours de l'année 2008. Les chiffres du mois de novembre ont par ailleurs été revus à la hausse, avec 584.000 postes supprimés au lieu des 533.000 publiés le mois dernier. Ceux d?octobre sont passés de 320.000 à 423.000. Et la dégradation du marché de l?emploi s?accentue: 1,9 million de postes ont ainsi été détruits au cours des quatre derniers mois de l'année. Les chiffres de décembre sont conformes aux attentes. Mais certains économistes craignaient le pire après la publication mercredi de 693.000 emplois détruits dans le secteur privé en décembre, là où les économistes escomptaient 473.000 suppressions.

LA PUBLICITE DISPARAIT DES ECRANS DE FRANCE TELEVISION APRES 20 HEURES, VERS UNE HAUSSE DE LA REDEVANCE

La télévision publique sans publicité après 20 heures, c?est fait. Après des mois de débats et de polémiques et après un examen houleux à l?Assemblée nationale, les écrans de pub ont disparu des antennes de France Télévision, sans pour autant que la loi entérinant cette décision ne soit encore adoptée. Le conseil d'administration du groupe a anticipé cette mesure, à la demande du gouvernement. Privé de recettes publicitaires, le service public recevra chaque année une compensation qui s'élèvera pour 2009 à 450 millions d'euros. Pour s?assurer du vote de la loi au Sénat, où l?UMP n?a pas la majorité absolue, le gouvernement aurait proposé un compromis aux élus du Nouveau Centre. D?une part, la redevance télé serait renchérie de deux euros supplémentaires pour atteindre 121 euros, contre 116 euros actuellement et 119 euros initialement prévu. Elle serait également élargie aux possesseurs d?ordinateurs et de téléphones portables. D?autre part, un avis favorable des deux tiers des membres du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) serait imposé pour la nomination et la révocation du président de France Télévision, désormais à la charge du Président de la République.

LE CONFLIT GAZIER ENTRE LA RUSSIE ET L?UKRAINE PERDURE

Toujours pas de porte de sortie dans le conflit gazier qui oppose la Russie et l?Ukraine. Certes, Moscou a finalement accepté le déploiement d'observateurs internationaux pour surveiller les livraisons de gaz russe à l'Union européenne via l'Ukraine. Mais aucun calendrier n?est prévu. Surtout aucun règlement du différend à la base de la crise actuelle, à savoir l?incapacité des deux parties à se mettre d?accord sur les modalités d?un nouveau contrat de fourniture, ne semble à l?ordre du jour. En attendant les approvisionnements de gaz russe en Europe, qui transitent par le territoire ukrainien, sont désormais totalement interrompus dans quasiment tous les pays d'Europe. Gazprom ayant décidé d?y mettre un terme, accusant l?Ukraine de détourner à son profit le gaz destiné aux autres pays européens. En France, GDF Suez a tenu a rassuré, expliquant que le gaz russe ne représentait que 15% de ses achats et garantissant l?approvisionnements de ses clients.

LA BANQUE D?ANGLETERRE ABAISSE SES TAUX À LEUR PLUS BAS NIVEAU HISTORIQUE

Comme son homologue américaine, la Banque centrale britannique n?a pas hésité à baisser ses taux à leur plus bas niveau historique pour faire face au ralentissement économique. Il est vrai que le Royaume-Uni est l?un des pays européens les plus touchés par la crise, notamment en raison de la santé fragile de ses banques. La Banque d?Angleterre (BoE) a ainsi abaissé son taux directeur d?un demi point, à 1,5%. Cette décision fait suite à trois baisses consécutives depuis octobre, quand le loyer de la livre était encore à 5%.Et certains analystes anticipent un nouveau recul de la même ampleur le mois prochain lors de la prochaine réunion du comité de politique monétaire de la BoE. Entre temps, le pays sera officiellement entré en récession alors que son Produit intérieur brut (PIB) devrait s?être contracté de 0,6% lors du quatrième trimestre 2008. La Banque centrale européenne (BCE) tiendra son Conseil des gouverneurs cette semaine. Elle devrait suivre les exemples américain et britannique.

LE MARCHE AUTOMOBILE FRANÇAIS RECULE, RENAULT ET PSA RESISTENT

Après un début d'année encourageant, la crise économique a précipité le marché automobile français dans le rouge en 2008. Sur l'ensemble de l'année, les immatriculations de voitures particulières ont en effet reculé de 0,7% à 2.050.289 unités. Sur le seul mois de décembre, les ventes de voitures neuves ont chuté de 15,8% pour s'établir à 153.692 unités, après avoir déjà baissé de 14,1% en novembre. Du côté des constructeurs, les ventes du groupe Renault ont augmenté de 3,5% en 2008 par rapport à 2007 à 492.849 unités, portées notamment par les performances de Dacia, sa filiale roumaine. Les ventes de PSA Peugeot Citroën ont pour leur part progressé de 1% l?an passé, à 633.302 unités, dont 343.905 pour Peugeot (-1,6%) et 289.397 pour Citroën (+4,3%). Enfin, pour les marques étrangères, les ventes de voitures ont globalement plongé de 2,7% sur l'année. Malgré cette légère baisse, le marché automobile français a plutôt bien résisté en comparaison des autres marchés internationaux. Aux Etats-Unis, les immatriculations ont baissé de 18% en 2008 pour retomber à leur plus bas niveau depuis 1992. Au Japon, les ventes de voitures ont chuté de 6,5%, soit sa cinquième année consécutive de baisse. En Allemagne, la baisse est plus légère (-1,8%) mais le marché a connu sa pire année depuis la réunification du pays en 1990.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
SVEDPANK ist krisis in Baltikum und andere auch
Pag?ju?? gada nogal? Valsts kase pak??v?s finan?u kr?zes izrais?tai neuztic?bas gaisotnei un izsm?la savus noguld?jumus no komercbank?m vair?ku desmitu miljonu latu apm?r?, pirmdien zi?o laikraksts "Dienas Bizness".

?pa?i novembr? j?tami samazin?j?s nodok?u ie??mumi, bet valsts un pa?vald?bu kop?jie izdevumi ?ajos m?ne?os bija neparasti lieli, papildiemeslus Valsts kases r?c?bai laikrakstam min?jis "Swedbank" eksperts P?teris Strauti??. Rezult?t? banku noguld?jumi saruka par teju 100 miljoniem latu, liecina laikraksta apl?ses.
Latvijas Komercbanku asoci?cijas dati liecina, ka p?rn novembra beig?s Centr?lo un viet?jo vald?bu noguld?jumi, kur lielu da?u veido Valsts kases (VK) noguld?jumi, noz?m?gi samazin?j?s vair?k?s bank?s, sal?dzinot ar p?rn? gada septembri. VK bija iz??musi noguld?jumus no komercbank?m un novembra beig?s valsts nauda glab?j?s vien Latvijas Bank?, kur attiec?gi noguld?jumu apjoms bija pieaudzis.

Novembra beig?s iz??mums bija "Parex banka", kur, tiesa, ar? tika iz?emta VK nauda, bet palika tikai gl?b?anas nauda pret ??l?m. ??du r?c?bu VK Finan?u resursu departamenta direktora vietnieks Uldis Pauk?ens laikrakstam skaidrojis ar to, ka p?rn? gada beig?s «jut?m, ka ir kr?ze, un, b?sim atkl?ti, naudas tik daudz iek?? nen?ca, re?li summas s?ka palikt maz?k.

Jaut?ts, k?p?c VK iz??ma visu naudu no komercbank?m, vi?? atzina: lai izsl?gtu banku riskus. Noguld?jumu apjomi s?ka pieaugt atkal p?rn decembra beig?s un turpina pieaugt ?ogad janv?r? - decembr? VK naudu s?ka noguld?t "Nordea bank?", "DnB NORD Bank?", "UniCredit" bank?, Hipot?ku bank?. Decembr? v?l nebija, bet ?obr?d valsts nauda noguld?ta ar? "Swedbank".

Laikraksta apl?ses liecina, ka p?rn novembra beig?s, sal?dzinot ar septembra beig?m, par 31 miljoniem latu samazin?j?s Centr?lo un viet?jo vald?bu noguld?jumi "Nordea bank?", par 28 miljoniem latu - "DnB NORD Bank?", par aptuveni 12 miljoniem latu - Swedbank". Tikm?r "Parex bank?" ??du noguld?jumu apjoms novembra beig?s bija pieaudzis l?dz 407 miljoniem latu.Valsts kases p?rst?vji port?lam "Delfi" nor?d?ja, ka ?emot v?r? strauji pieaugo?o valsts bud?eta izdevumu apjomu p?rn? gada oktobr? un novembr?, Valsts kases p?rvald?b? eso?o resursu atlikums strauji samazin?j?s pat ?tr?k nek? iepriek??jos gados, kad valsts bud?eta izdevumi tika koncentr?ti galvenok?rt decembr?, kas objekt?vi bija noteico?ais faktors finan?u resursu atlikuma samazin?jumam Valsts kases kontos un tie?? veid? atsauc?s uz ieguld?juma apjoma samazin?jumu.

Uz laiku br?vo valsts bud?eta l?dzek?u vad?b? Valsts kase iev?rojami liel?ko finan?u resursu da?u jau vair?ku gadu garum? izvieto Latvijas Bank?. Resursu apjoms, ko Valsts kase izvieto komercbank?s, veido sal?dzino?i nelielu da?u. Ikdienas naudas pl?smas kop?jo resursu apjomu ietekm? vair?ki faktori - valsts bud?eta finansi?l? bilance, k? ar? finans??anas pas?kumi - vald?bas aiz??mumi un to atmaksas, kas ikdien? var rad?t b?tiskas un straujas izmai?as Valsts kasei pieejam? finan?u resursu daudzum?. Veicot liel?kus valsts bud?eta izdevumus m?ne?a s?kum?, objekt?vi samazin?s ar? vald?bas noguld?jumu apjomi. Lai nodro?in?tu likvidit?tes rezervi m?ne?a s?kumam, Valsts kases noguld?jumu apjomi tiek samazin?ti un resursi uzkr?ti kontu atlikum? Latvijas Bank? un p?c tam, veicot izdevumus, non?k aprit?. T?d?j?di neveidojas tie?a ietekme uz iek??j? naudas tirg? pieejamo finan?u resursu apjomu.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :