Elections régionales de Hesse en Allemagne : scrutin largement favorable à Angela Merkel

 |   |  375  mots
L'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière allemande aurait écrasé, selon les estimations des télévisions allemandes, les sociaux-démocrates (SPD) aux élections régionales de Hesse ce dimanche. Les conservateurs devraient pouvoir gouverner en coalition avec leur partenaire privilégié, les libéraux du centre-droit, le FDP.

D'après les premiers sondages fournis par les télévisions, c'est le CDU, le parti de la chancelière allemande Angela Merkel, qui remporterait sans surprise les élections du länder de Hesse, l'un des plus riches du pays comprenant notamment Francfort, la capitale économique et financière. La chaîne publique allemande ARD crédite ainsi pour l'instant l'Union chrétienne-démocrate de 37,5% des voix, soit une légère hausse par rapporte aux 36,8% remportés aux élections indécises voici un an. Les sondages, quant à eux, prévoyaient 41% des intentions de vote en faveur du CDU et prédisaient une dégringolade du parti social-démocrate SPD à 25%, contre 36,7% un an plus tôt. Selon la chaîne, ce dernier aurait n'aurait recueilli  que 23,5% des suffrages.

Le taux de participation -de 60%- est en revanche bien moins élevé qu'il y a un an (64%).

L'an dernier à la même époque, le résultat du vote avait été si serré qu'aucun des deux grands partis chrétien-démocrate ou social-démocrate n'avait pu former un gouvernement stable, ce qui explique ce nouveau scrutin. La CDU avait, en l'attente d'un nouveau scrutin, continué de diriger la Hesse à la tête d'un cabinet minoritaire.

Or, ce scénario ne devrait pas se répéter car le parti des libéraux, le FDP aurait, toujours selon les projections de l'ARD, gagné près de 7 points par rapport à l'année dernière et réunirait 16,1% des suffrages. Un score qui devrait donc permettre à la CDU de constituer un gouvernement régional en Hesse

Toujours selon les projections de la chaîne de télévision publique, la CDU gagnerait un siège au parlement régional, avec 43 sur un total de 110; le SPD en perdrait 15, le FDP en conquiert sept de plus. Quant aux Verts crédités de 14%, ils profitent de la déroute du SPD en gagnant sept sièges.

La Gauche, avec 5,1%, peut continuer de siéger au parlement de Hesse, puisqu'elle franchit le seuil des 5% indispensable pour cela.

Ce scutin de ce dimanche 18 janvier qui comptait sur 4,4 millions d'électeurs, ouvre une série de 16 consultations électorales --communales, régionales, présidentielle, et européennes- qui culminera avec les législatives du 27 septembre prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ah si les Français pouvaient être aussi perspicaces que nos voisins allemands.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :