La croissance chinoise "tomberait" à 6,5% début 2009

 |   |  254  mots
L'économie chinoise devrait connaître une croissance de 6,5% sur les trois premiers mois de l'année tandis que les prix à la consommation devraient eux baisser de 1%, selon des experts liés au gouvernement.

C'est un niveau de croissance qui ferait rêver chez nous mais qui reste très insuffisant en Chine ! Selon des experts du State Information Center, lié au gouvernement, la croissance ne serait "que" de 6,5% au premier trimestre 2009. Les exportations devraient ainsi reculer de 9% sur la période, à 278,4 milliards de dollars, et les importations de 25% à 198,4 milliards de dollars, a ajouté l'organisme, cité par le China Securities Journal.

L'excédent commercial devrait ainsi bondir de 93,2% sur la période, à 80 milliards de dollars. Pékin a pris une série de mesures l'an dernier, y compris un plan de relance de 4.000 milliards de yuans (462 milliards d'euros) - qui n'a pas été renforcé depuis contrairement aux attentes - , pour empêcher un ralentissement trop marqué de l'économie du pays. La croissance de l'économie a ralenti à 6,8% lors des trois derniers mois de l'année 2008 contre 9% au troisième trimestre 2008.

Sur l'ensemble de l'année, la Chine devrait enregistrer une croissance de quelque 8% cette année, selon des analystes de la banque centrale et d'autres économistes, un rythme d'expansion considéré comme minimum pour absorber les nouveaux arrivants sur le marché du travail et maintenir la paix sociale face à la montée du chômage.

Bon nombre d'analystes indépendants sont beaucoup plus pessimistes, certains prévoyant même une hausse du produit intérieur brut (PIB) limitée à 5%, en raison d'une stagnation de la production industrielle et d'une chute des exportations liée à la baisse baisse de la demande en provenance des Etats-Unis et de l'Europe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le colosse tremble et va s'effondrer bientôt en disant amèrement : "si j'avais su je n'aurais pas tant grossi"
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et si cette crise visait à stopper cette croissance devenue insurportable pour les occidentaux et à terme générer le désordre économique social et politique en Chine ?...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Où est passé le soit disant "miracle économique ultralibéraliste" ? L'esclavagisme ne suffit plus ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La Chine en a vu d'autres....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tout a fait d'accord avec Tatou, la Chine en a vu d'autre tout comme une certaine reine Francaise qui a dit ils n'ont que de manger de la brioche.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Passer de 9% à 6.8% en l'espace d'un trimestre revient pour la Chine à passer de 2% de croissance du PIB au 3e trimestre (soit 8% annualisés) à 0.4% au 4e trimestre (soit 1.6% annualisés). Pour 2009, une croissance de 0% est déjà fort ambitieux (si les choses ne se dégradent pas davantage).
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L'esclavagisme de la Chine est une atteinte aux droits de l'homme et va à l'encontre de l'harmonie universelle. Que le pays soit finalement secoué dans peu de temps si ce n'est déjà commencé par une révolution n'est que dans la nature des choses
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Égorger le poulet pour effrayer les singes.
Ce vieux proverbe chinois illustre bien la stratégie globale du gouvernement chinois. En effet maîtriser le Tibet historique, un territoire grand comme 5 fois la France mais peuplé que de 6 millions de personnes est une chose simple. En revanche maîtriser le reste du territoire peuplé de 1,5 milliard de personnes est beaucoup + risqué et compliqué.
Le cauchemar du gouvernement chinois est qu'une partie du pays, autre que le Tibet, ne se soulève (suite à la crise financière) car il faudra vider le Tibet d'un grand nombre de militaires, il faudra aussi réprimer des chinois de souche ce qui est plus dangereux que de massacrer des Tibétains loin là bas sur le plateau...
La démonstration de force du gouvernement chinois est un aveux de faiblesse qui montre le niveau de déliquescence du régime
La presse reste impuissante et s'est faite "éjecté" du Tibet malgré "la réouverture de la zone Tibétaine aux journalistes" à la suite de la fermeture pré-jo.
Le gouvernement chinois est "à la rue" , Tien An Men s'est produit avec une progression de 9%, à 7% l'économie chauffe et les troubles montent, à 6,8% je commence à craindre le pire pour eux
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est la crise, et nos centres de production offshore souffrent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :