Japon : les prix restent sages en février mais les ventes de détail chutent

Les prix à la consommation sont restés stables en février par rapport au même mois de 2008contredisant les économistes qui s'attendaient à un chiffre négatif. En revanche les ventes de détail se sont encore repliées.

3 mn

Les prix à la consommation au Japon - hors produits périssables - sont restés stables en février par rapport au même mois de 2008, a annoncé vendredi le ministère des Affaires intérieures, contredisant les économistes qui s'attendaient à un chiffre négatif. Les prévisionnistes, qui craignent un retour de la déflation, tablaient en moyenne sur un recul de 0,1% sur un an. 

Les prix à la consommation étaient déjà restés étales en janvier sur un an, alors que les spécialistes pariaient déjà sur un repli. Toutefois, en excluant l'évolution des tarifs de l'alimentation et de l'énergie, l'indice des prix à la consommation a montré un recul de 0,1% en février sur un an. Par ailleurs, l'indicateur de l'ensemble des prix à la consommation dans la région de Tokyo, considéré comme une estimation avancée de l'évolution des prix dans le reste du pays, a affiché une hausse générale de 0,2% en mars sur un an, toujours selon le ministère. Hors périssables, la progression a été de 0,4% en mars sur un an, a également précisé la même source. En excluant l'énergie et l'alimentation, l'évolution est toutefois négative (-0,4% sur un an).
 

Le Japon avait recouvré une inflation de l'ordre de 2% mi-2008, du fait de la flambée des prix de l'essence et des matières premières. Mais il a vu ensuite la progression des prix fortement ralentir au fil des mois en raison de la crise économique mondiale qui fait chuter les tarifs des produits de base, hydrocarbures en tête, en même temps que la demande. La stagnation de l'indice des prix hors périssables en février, tout comme celle de janvier, confirme que les pressions déflationnistes sont de retour. Il est néanmoins "trop tôt pour dire que nous sommes dans la déflation", a averti vendredi le ministre des Finances, Kaoru Yosano. Les économistes prédisent cependant que la deuxième économie mondiale basculera de nouveau dans une spirale de baisse des prix dans le courant de l'année, à cause des effets multilatéraux de la crise économique mondiale. "Nous verrons des chiffres négatifs dans les six prochain mois", a affirmé Richard Jerram, analyste de Macquarie Research, cité par l'Agence France Presse (AFP). Le Japon avait déjà souffert de ce phénomène pernicieux de 1999 à 2005, les consommateurs différant leurs achats et les entreprises étant poussées à rogner leurs marges et donc leur potentiel d'investissement et de production.
 

Sixième repli mensuel des ventes de détail en février

Les ventes de détail au Japon ont baissé de 5,8% sur un an en février, leur sixième repli mensuel consécutif en glissement annuel, selon les statistiques publiées par le ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie (Meti). Les ventes dans les grandes surfaces, qui comptent pour environ 15% du total, ont chuté de 8,2% sur un an à périmètre constant, ce type de commerce diversifié subissant la prudence des consommateurs sur les achats d'articles comme l'habillement. La sévère baisse enregistrée en février provient en grande partie d'une chute notable des ventes de carburants (-23,2%), de véhicules (-5,3%), de vêtements et accessoires (-7,7%). Les ventes au détail de produits alimentaires ont pour leur part reflué de 0,6%, un recul inédit depuis des mois, et celles d'équipements et appareils de 1,8%.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.