Très mauvais début d'année pour la croissance italienne

 |   |  187  mots
Comme l'Allemagne et la France, l'Italie a connu un très mauvais premier trimestre avec un recul du PIB de 2,4% et de 5,9% en glissement annuel. Sur l'ensemble de l'année, la chute du PIB pourrait atteindre 4,2%.

L'Italie s'est enfoncée dans la récession au premier trimestre, son produit intérieur brut (PIB) reculant de 2,4% (en données corrigées CVS) par rapport au trimestre précédent, selon une première estimation publiée ce vendredi par l'institut national des statistiques Istat. Cette chute de l'activité, qui est la plus importante depuis 1980, est due à "une diminution de la valeur ajoutée de l'agriculture, de l'industrie et des services", a expliqué l'Istat.

En glissement annuel, le PIB a chuté de 5,9% au premier trimestre. Ce recul du PIB est supérieur aux attentes des économistes qui tablaient sur un repli de 1,8% par rapport au quatrième trimestre et de 5% en glissement annuel, selon un consensus établi par l'agence Dow Jones Newswires.

L'Italie est entrée en récession au troisième trimestre de 2008. Au quatrième trimestre, son PIB s'est replié de 2,1% par rapport au trimestre précédent, selon l'Istat. Le gouvernement a revu à la baisse début mai ses prévisions pour 2009 et s'attend désormais à une chute de 4,2% du PIB cette année, avant une légère reprise en 2010 (de 0,3%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :