Les partisans de Moussavi manifestent dans le calme à Téhéran

 |   |  363  mots
D'après la télévision Iranienne, de nombreux supporters du candidat battu aux présidentielles, Mir Hossein Moussavi, ont participé ce mardi après-midi à une manifestation dans les rues de Téhéran. Au même moment se tenait un autre rassemblement en soutien au président reconduit Mahmoud Ahmadinejad

Nouveaux mouvements de foule en Iran ce mardi. Au départ, il ne s?agissait que de petits groupes dispersés. "La correspondante de la chaîne Homa Lezgi, qui était sur place a vu des partisans de M. Moussavi se rassembler (...) puis se diriger vers le nord en direction de la place Vanak", a rapporté le site Internet de la chaîne PressTv. La journaliste a un peu plus tard constaté "que le défilé des partisans de l?opposition s'était transformé en grande manifestation".

Alors que Mir Hossein Moussavi avait appelé mardi ses partisans à renoncer à la marche, ces derniers, arborant la couleur verte si chère au leader de l?opposition, ont manifestés dans le calme, en faisant le V de la victoire et sans scander de slogans.

Suite au drame de la manifestation de lundi qui a fait huit morts et de nombreux blessés, les autorités avaient décidé d?interdire à la presse étrangère de couvrir les manifestations illégales comme les événements non programmés ce mardi.

Samedi, jour de l?éclatement des premières violences post-électorales, le premier réseau de téléphonie mobile, contrôlé par l?Etat, avait été coupé à Téhéran. L?AFP (Agence France Presse) a constaté mardi que le gouvernement avait réitéré la man?uvre pour la durée des manifestations.

Un peu plus tôt dans l'après-midi, la télévision d'État avait montré les images de plusieurs milliers de personnes rassemblées dans le centre de Téhéran à l'occasion d'une manifestation présentée comme une "marche d'unification" en soutien au président Mahmoud Ahmadinejad, réélu dès le premier tour lors de l'élection de vendredi, scrutin dont les résultats sont contestés par l'opposition.

 La communauté internationale suite de près l'évolution de la situation dans le pays tout en tentant de ne pas laisser l'impression de se mêler des affaires intérieures iraniennes mais en soulignant, comme l'a fait Paris, son attachement au maintien de la liberté d'expression et de manifestation et bien sûr à la sécurité des ambassades.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :