L'OCDE affirme que l'économie de ses pays membres va reculer de 4,6%

Le secrétaire général de l'Organisation de coopération et de développement économiques a déclaré, ce mardi, l'économie des pays membres devrait chuter de 4,6% en moyenne en 2009. Mais une reprise est à prévoir fin 2009-début 2010.

L?économie des pays de l?OCDE devrait reculer de plus de 4% en 2009. Le secrétaire général de l?organisation, Angel Gurria, a estimé que l?économie des pays membres devrait chuter de 4,6% en moyenne en 2009, et repartir à la fin 2009 ou début 2010.

Pour Angel Gurria, la reprise américaine devrait avoir un effet positif sur toute une série de pays dépendants de la première économie mondiale, comme le Mexique. La Chine, le Japon et des pays européens pourront eux aussi améliorer leurs prévisions, a annoncé le secrétaire général.

L?Organisation de coopération et de développement économiques, qui regroupe les 30 pays les plus industrialisés, a vu son produit intérieur brut se rétracter de 4,2% au premier trimestre 2009, du fait de la chute des PIB japonais (-9,1% en glissement annuel) et allemand (-6,9%).
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je ne comprends pas Christian Noyer de la BCE annonce la reprise au deuxieme semestre 2009?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La seule chose qu'il faut comprendre c'est que certains n'hésitent pas à mentir pour tenter de rassurer les gens. On s'enfonce et ça va faire mal !

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
@TELQUEL Christian Noyer n'est qu'un fonctionnaire, fonctionnarisant et compte tenu de son train de vie alimenté par un salaire considéré comme indécent de nos jours, il est nécessairement et fatalement déconnecté des réalités de ce monde. Il ne fau...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Les américains ont pris l'habitude de dire dans un "private joke" : Angel, c'est du flan ! C'est aussi notre avis, il est vrai que le rôle est ingrat : comment faire croire à une économie mondiale alors qu'elle n'est que l'agrégation des économies n...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.