Jean-Claude Trichet veut des efforts sur les déficits en 2010

Le président de la BCE estime que les pays européens devaient pour cela faire des efforts de discipline budgétaire à partir de l'an prochain
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Jean-Claude trichet a répété dimanche que la reprise de l'activité dans le monde devrait intervenir dans le courant de 2010 et souhaite que les pays de la zone euro amorcent des efforts sur les déficits publics l'an prochain.

"Nous assistons en ce moment à un ralentissement dans la baisse de l'activité", a-t-il déclaré lors du "Grand rendez-vous" Europe 1/Le Parisien/Aujourd'hui en France. "Le premier trimestre a été très mauvais, les trimestres suivants seront moins mauvais, jusqu'à une fin d'année qui devrait nous conduire à peu près à la stabilité en termes d'activité", a-t-il indiqué. "Nous devrions enregistrer la reprise de l'activité positive dans le courant de l'année prochaine", a-t-il ajouté, précisant: "c'est ce que dit tout le monde".

Soulignant l'importance de ramener la confiance pour relancer la croissance, il a estimé que les pays européens devaient pour cela faire des efforts de discipline budgétaire à partir de l'an prochain."Dès 2010 (...), on va voir à nouveau la croissance arriver, il faut commencer l'opération qui consiste à aller progressivement vers l'équilibre" des comptes publics", a déclaré Jean-Claude Trichet. "Il n'y a pas de contradiction entre l'orthodoxie budgétaire et le but qui est de faciliter la reprise de l'économie", a souligné le président de la BCE. "A un moment, vous ne pouvez pas augmenter plus, vous ne pouvez plus accumuler de dette. Je crois qu'on en est (arrivé) à ce point là", a encore indiqué Jean-Claude Trichet.  

Replay - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
je ne suis pas souvent d'accord avec JCT , mais là ,oui au moins sur le voeu pieu : c'est sûr que dans la mesure où 1) moins d'un français sur 2 paie l'IR , 2) et qu'il va y en avoir de moins en moins , 3)l'IR ne suffira plus pour payer les intér...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La crise détruit des emplois "privés", N.Sarkozy détruit des emplois public: il y a moins d'actifs pour produire et par là contribuer à la dépense collective. Seule solution pour amortir la dette => accroître la pression fiscale,... soit on revient s...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
pour faire revenir de la croissance durable , il ne faut plus se contenter d'une croissance annuelle de 2,5 ou de 3 , mais de 6 ou 7 pour retablir nos depenses et nos deficits dans un reequilibrage globalisé , hors plus l'industrie se delocalise , pl...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.