Pour la première fois, le président du Parlement européen vient d'un pays de l'Est

 |   |  330  mots
Le nouvel élu, le polonais Jerzy Buzek, a adhéré dès 1980 à Solidarnosc, premier syndicat indépendant et démocratique des pays de l'Est.

Jerzy Buzek a été élu ce mardi 14 juillet président du Parlement européen par 555 voix contre 89 pour la candidate de la Gauche unitaire européenne (communistes). Il occupera ce poste pendant deux ans et demi, jusqu'au début de 2012.

Vingt ans, tout juste, après la chute du Mur de Berlin, c'est la première fois qu'une personalité d'un pays de l'Est accède à cette fonction. Agé de 69 ans, Jerzy Buzek est issu de la Plateforme civique de centre-droit du Premier ministre polonais Donald Tusk, membre du Parti populaire européen (PPE, conservateur).

Jerzy Buzek a adhéré dès 1980 au syndicat Solidarnosc, le premier syndicat indépendant et démocratique des pays de l'Est, celui qui a commencé à saper l'ordre soviétique. Lorsque la loi martiale a été imposée en Pologne par le général Jaruzelski, avec l'appui des Soviétiques, Jerzy Buzek entre dans la clandestinité. A la fin du régime communiste, il redevient chercheur en chimie. Il est élu député au Parlement polonais en 1997 sur une liste d'un parti conservateur issu de Solidarnosc. Son parti gagne les élections. Jerzy Buzek est nommé Premier ministre. Il sera le seul de la Pologne démocratique à rester quatre ans à ce poste.

Jerzy Buzek considère son élection à la présidence du Parlement européen "comme un signal pour nos pays" d'Europe de l'Est, entrés dans l'UE depuis 2004 et un "hommage" aux millions de citoyens qui ont fait tomber le rideau de fer. "Depuis cinq ans, nous construisons ensemble l'Europe unie. Il n'y a plus de 'nous' (à l'Est) et 'vous' (en Europe occidentale)", a-t-il souligné, sous les ovations.

Le président du Parlement européen préside les séances plénières, les réunions de la Conférence des présidents des groupes politiques et du bureau (rassemblant vice-présidents et questeurs). Il est surtout chargé de la représentation de l'institution auprès des instances internationales et lors des sommets européens.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
article concis pour une élection des plus conformistes et consensuelles à l'image de la droite européenne qui nous gouverne :elle pourra désormais "inaugurer ses chrysanthèmes " en toute tranquillité ,au profit de l'inutile identité qu'elle à tant contribué à tuer :l'EUROPE .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Encore merci aux socialistes et autres Verts révolutionnaires de salon ,style Con Bendhit.... A la soupe.... camarades !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce défenseur de l'environnement client de la civilisation ( et du commerce ) US parviendra-t-il à faire jouer un rôle politique réel à cette assemblée si peu représentative?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :