La Banque du Japon soutient encore l'économie

 |  | 270 mots
Lecture 1 min.
Le comité de politique monétaire de la Banque du Japon (BOJ ) a décidé, à l'unanimité, de maintenir son taux directeur inchangé à 0,10% dans le but de soutenir l'économie nippone encore fragilisée par la crise mondiale.

Sans réelle surprise, le comité de politique monétaire de la Banque du Japon (BOJ) a décidé de maintenir son taux directeur inchangé à 0,10%. 
Cette décision était largement attendue par les marchés. Le taux de la banque centrale n'a pas varié depuis décembre. Le comité de politique monétaire a pris cette décision à l'unanimité de ses huit membres présents, à l'issue d'une réunion de deux jours.

"La situation économique du Japon a cessé de s'aggraver. L'investissement public augmente et les exportations et la production se redressent", a estimé la Banque centrale dans un communiqué, dont les termes n'ont guère varié par rapport à celui de la précédente décision de politique monétaire en juillet. "Mais d'un autre côté, les investissements fixes des entreprises chutent rapidement. La consommation privée demeure globalement faible alors que la situation de l'emploi et des revenus s'aggrave", a poursuivi la BOJ .

Le Japon, entré en récession au troisième trimestre 2008, a subi au premier trimestre 2009 la pire contraction économique depuis la fin de la Seconde guerre mondiale (-14,2% en rythme annuel). Dans le même temps, les prix à la consommation ne cessent de dégringoler depuis mars dernier en raison de l'offre excédentaire par rapport à la demande, faisant craindre un retour durable de la déflation que le pays avait déjà connue entre 1997 et 2006 environ.

La plupart des économistes estiment cependant que l'économie nippone a rebondi au deuxième trimestre, grâce notamment aux plans de relance massifs mis en oeuvre par le gouvernement nippon et au redémarrage des exportations.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :