La croissance indienne accélère à 6,1% fin juin

La croissance indienne, aidée par des mesures de relance, s'est établie à 6,1% au trimestre clos fin juin. Mais la mousson 2009, la pire depuis près de quarante ans, pourrait peser sur les chiffres du second semestre.

La croissance de l'économie indienne a atteint 6,1% au cours du trimestre avril-juin par rapport à la même période de l'an dernier, un chiffre en ligne avec les attentes. La progression du PIB s'est accélérée au deuxième trimestre par rapport au premier, durant lequel elle avait atteint 5,8%, selon les statistiques officielles publiées ce lundi.

Cette amélioration est due entre autres à l'augmentation de l'activité dans le secteur minier, dans l'industrie manufacturière (de 3,4%) et dans les services (+7,8%) ainsi qu'à la croissance de la production d'électricité d'un trimestre sur l'autre.

Abheek Barua, chef économiste de HDFC Bank à New Delhi, cité par Reuters, table sur une croissance de 5,8% pour l'ensemble de l'année, en dépit d'un recul de 3% de la production agricole. Il n'exclut toutefois pas de relever sa prévision. L'économie indienne a enregistré une croissance de 6,7% sur l'exercice budgétaire 2008-2009, clos le 31 mars dernier, chiffre qui a marqué un net ralentissement après trois ans de croissance à 9% ou plus.

Les premiers signes de reprise observés ces derniers mois, comme la hausse du marché automobile ou celle des ventes de logements, ont été remis en cause par la mousson, marquée cette année par les précipitations les plus importantes depuis 1972, tandis que 40% environ de la superficie du pays restent exposés à la sécheresse. La semaine dernière, la banque centrale a averti que la mousson allait probablement influencer davantage l'inflation que la croissance.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
très bonne nouvelles pour le sud Est asiatique qui travail que nos gérants politiciens de pays occidentaux, pendant leurs vacances, réalise un stage de remise à niveau pour la rentrée.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.