La BCE devrait maintenir ses taux pour soutenir la reprise

 |  | 198 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les analystes s'attendent à ce que la Banque centrale européenne laisse ses taux à leur plus bas niveau historique. Une décision censée montrer qu'elle n'est ne remet pas en cause les mesures de relance prises ces derniers mois, alors que l'économie européenne montre ses premiers signes de reprise.

Pas de relèvement du principal taux directeur de la Banque centrale européenne (BCE) en vue ce jeudi. L'institution, qui tient sa réunion mensuelle en début d'après-midi, devrait maintenir ses taux inchangés, à 1%, leur plus bas niveau historique. Pour beaucoup d'observateurs, Jean-Claude Trichet, le président de la BCE, ne relèvera pas les taux avant le troisième trimestre 2010.

Maintenir ses taux à un tel niveau est un signal fort pour la BCE, plus connue pour sa politique de taux élevés, qui permet de contenir l'inflation, sa bête noire. Mais ces derniers mois, la hausse des prix n'est pas le premier danger qui menace l'économie européenne. La tendance serait même plutôt à la déflation (baisse des prix).

En décidant de maintenir ses taux bas, Jean-Claude Trichet montre que la BCE est prête à soutenir l'économie européenne, qui donne ses premiers signes de reprise économique. Le président de la BCE devrait prendre part à la réunion des ministres des finances des pays membres du G20 vendredi et samedi à Londres, afin de discuter de la marche à suivre pour une réponse commune à la crise financière.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La reprise ? Quelle reprise ? La chute libre est momentanément endiguée, mais à quel prix ! Les états sont ruinés, le chômage a doublé et les banquiers-spéculateurs continuent de piller le cadavre de l'économie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :