Déficit excessif : Bruxelles lance un avertissement à neuf pays

 |   |  163  mots
La Commission européenne vient de lancer de nouvelles procédures pour déficit excessif. Au total, vingt Etats sont épinglés.

Neufs nouveaux pays viennent d'être épinglés par l'Union européenne. Bruxelles a placé l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas, la Belgique, le Portugal, l'Autriche, la République tchèque, la Slovénie et la Slovaquie, sous procédure pour déficits excessifs. Ce n'est qu'une première étape, des procédures officielles seront lancées après consultation des Etats et de l'Union européenne.

Ces Etats ont vu leur déficit dépasser la limite de 3% du produit intérieur brut (PIB) autorisée par le Pacte de stabilité européen. La Commission européenne va donc essayer de ramener leurs déficits dans la limite maximale tolérée. Elle pourra même aller jusqu'à des sanctions.

Cette année, Bruxelles a déjà lancé des procédures contre neuf autres pays dont la France. Avec le Royaume-Unis et la Hongrie, en déficit avant la crise, le nombre de pays concernés par ces procédures sera donc de vingt.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Chouette! La "république française" n'est ni sur la liste rouge (notre adresse est inconnue), ni sur la liste noire (terroriste), ni sur la liste grise (paradis fiscal) - et pourtant!... Peut-on savoir pourquoi cette indulgence?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est une manoeuvre singulièrement ridicule, que de vouloir pénaliser des états pour cette règle alors que l'on sait que la crise est passée par là, et que ce n'est pas fini.

Bruxelles devient vraiment ridicule.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pas si ridicule que cela! Il existe certes un déficit lié à la crise financière, mais le déficit chronique structurel qui existe depuis 30 ans en France est beaucoup plus s&rieux.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il n'y a donc que 7 pays qui ne sont pas épinglés...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonne question Henry ! Je voudrais savoir ce que l'on a pu lâcher en politique étrangère pour bénéficier de la cote 3 AAA en solvabilité pour continuer à emprunter sur les marchés internationaux!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les institutions communautaires, notamment la commission, ne font sur le point des déficits budgétaires qu'un constat : peu d'états sont en mesure de respecter les règles qu'ils se sont eux mêmes fixés (sic) !
Pour notre beau pays, l'éventualité de devenir un état pauvre n'est pas exclu !
Rappelons nous d'une époque où certains, louis XIV, Napoléon Iier et aujourd'hui nos dirigeants depuis 1981 n'ont pas eu le courage de présenter un budget équilibré voir en excédent, que dirons nous à nos enfants demain (financement de la santé, de l'éducation, des retraites, des infrastructures...), non tes parents ont tout mangé ! c'est toi qui va payer maintenant!
un peu de sérieux, restructurons la France, à commencer par ses dépenses (à la baisse!) puis ses recettes, en supprimant ces niches et autres artifices, qui dérogent au principe d'un impôt partagé équitablement...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La réaction de Bruxelles n'est absolument pas ridicule. Je sais bien que les 20 pays concernés sont parfaitement au courant de l'existence de leur déficit public, mais cela n'empêche nullement la Commission européenne de devoir agiter la sonnette d'alarme. Cela fait partie de son travail, et on ne va quand même pas lui reprocher de le faire.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
eh eh revoilà le paon de bruxelles qui s'exibe dans toute son eloquence , l'orthodoxie financiere , et la crise on en fait quoi ? , les plans de relances ( souvent demago ) financé par de la dette , bruxelles se ridiculise un peu plus , dejà qu'elle n'arrive pas a regler les problemes agricoles qui deviennent explosifs , alors la finance ? , enfin certains pays se servent de bruxelles parce qu'eux n'ont pas de deficits , plus l'etat est petit en population plus il est riche et prospere ? curieux non ?, en attendant c'est haro sur les gros ( allemagne , france ect..) enfin bruxelles peut parader et pester , elle va droit vers une crise avec les gouvernements pour cet hiver

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :