La hausse du chômage britannique ralentit

 |   |  276  mots
Le taux de chômage en ressort à 7,8%, alors qu'il était prévu à 8,0%. Le nombre de personnes employées a augmenté de 6.000 sur les trois mois à fin septembre, première hausse depuis mai-juillet 2008. Selon la Banque d'Angleterre, l'inflation devrait faire un pic au-dessus de 2% à court terme, avant de retomber en dessous dans les mois suivants.

Le nombre de chômeurs a augmenté en octobre en Grande-Bretagne, mais jamais aussi peu depuis 18 mois, tandis que la population employée a augmenté pour la première fois depuis plus d'un an, a annoncé l'Office national de la statistique mercredi.
 

L'Office a annoncé 12.900 chômeurs de plus le mois dernier, alors que les économistes attendaient 20.000, soit la hausse la plus faible depuis avril 2008.
Suivant la méthode du Bureau international du travail, le nombre de chômeurs a augmenté de 30.000 sur une période de trois mois à fin septembre, à 2,461 millions. C'est l'augmentation la plus faible depuis la période mars-mai 2008.

Le taux de chômage en ressort à 7,8%, alors qu'il était prévu à 8,0%. Le nombre de personnes employées a augmenté de 6.000 sur les trois mois à fin septembre, première hausse depuis mai-juillet 2008. La croissance des revenus reste toutefois atone, de 1,2% primes incluses sur juillet-septembre contre 1,6% sur juin-août et 1,5% attendu.

Par ailleurs, l'inflation devrait faire un pic au-dessus de 2% à court terme, avant de retomber en dessous dans les mois suivants, a estimé ce mercredi la Banque d'Angleterre ( BoE, Bank of England ) dans son rapport sur l'inflation, surtout si les taux d'intérêt augmentent progressivement à partir du milieu de l'an prochain, comme s'y attendent les marchés financiers. Le gouverneur Mervyn King s'est dit par ailleurs"sans préjugés" sur la question d'injecter ou non davantage de liquidités pour soutenir la relance de l'économie britannique. La semaine dernière, la BoE a augmenté de 25 milliards de sterling son programme de rachats d'actifs, le portant à 200 milliards et les marchés avaient considéré que c'était son dernier mouvement dans ce sens?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :