Etats-Unis : la Fed relève sa prévision de croissance pour 2010

 |   |  262  mots
(Crédits : banniere étoilée)
La banque centrale américaine table désormais sur une croissance comprise entre 2,5 et 3,5% l'année prochaine et estime que le chômage pourrait repartir à la baisse dès le mois de janvier. Au troisième trimestre 2008, la croissance s'est élevée à 2,8%.

La Réserve fédérale se montre plus optimiste pour l'économie américaine. Dans le compte-rendu de la dernière réunion de son comité de politique monétaire des 3 et 4 novembre, la banque centrale américaine a revu à la hausse sa prévision de croissance du Produit intérieur brut (PIB) pour 2010, misant désormais sur une fourchette allant de 2,5% à 3,5%. En juin, elle tablait sur une croissance comprise entre 2,1% et 3,3%.

L'amélioration sur le front de l'emploi sera moins rapide, alors que le taux de chômage a touché en octobre son plus haut niveau en 26 ans, à 10,2% de la population active. Pour autant, les banquiers centaux américains estiment que le chômage pourrait commencer à baisser dès le mois de janvier, alors qu'ils pensaient jusque-là que le pic serait atteint vers le milieu de l'année. Cette baisse devrait cependant être très lente; le taux de chômage restant à 9,7% fin 2010.

Cette révision à la hausse des perspectives de la Fed intervient quelques heures après la publication par le département du Commerce de la deuxième estimation de la croissance américaine du troisième trimestre. La croissance du PIB américain sur la période a été revue à la baisse. L'activité a ainsi progressé de 2,8% sur la période (+2,9% attendu), au lieu d'un gain de 3,5% initialement estimé.

Les Etats-Unis sont donc bien sortis de la récession cet été, mais à un rythme moins rapide. La hausse de la consommation des ménages, principal moteur de la croissance outre-Atlantique, a notamment été abaissée, passant de +3,4% à +2,9%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :