Les cours du pétrole toujours en baisse

 |  | 284 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le baril de brut est redescendu sous les 73 dollars ce mardi à New York, toujours en raison du regain de vigueur de la monnaie américaine.

Les cours du pétrole poursuivent leur repli ce mardi, dans le sillage du raffermissement du dollar. La monnaie américaine a en effet touché en séance son plus haut niveau face à l'euro depuis un mois, à 1,4690 dollar pour un euro. Ce regain de vigueur rend les matières premières, libellées en billet vert, moins attractives pour les investisseurs.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" a perdu 1,31 dollar ce mardi à 72,62 dollars, au plus bas depuis début octobre. A Londres, le Brent de la mer du Nord recule de 1,22 dollar, à 75,21 dollars le baril.

La baisse inattendue du taux de chômage aux Etats-Unis, selon les chiffres publiés ce vendredi, n'a pas fait remonter les cours. Les marchés préfèrent attendre des signes concrets de reprise de la demande, plutôt que des anticipations de hausse à venir de la consommation d'énergie. En attendant, les investisseurs réagissent plus à la variation des taux de change.

Les marchés attendent la publication ce mercredi des traditionnels stocks hebdomadaires américains en produits pétroliers. La semaine dernière, ils avaient augmenté plus fortement que prévu, initiant la tendance baissière.

Par ailleurs, l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) a réduit mardi de 160.000 barils par jour sa prévision de hausse de la demande mondiale de pétrole entre 2010 et 2009. La demande devrait ainsi augmenter de 1,1 million de barils l'an prochain.

En revanche, l'EIA a relevé sa perspective de production de pétrole brut l'an prochain de la part de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), à 29,59 millions barils par jour contre 29,44 millions lors de sa précédente estimation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :