Emploi : les jeunes Européens ne sont pas tous logés à la même enseigne

 |   |  205  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Selon une étude comparative menée par Eurostat, les jeunes diplômés trouvent plus facilement un emploi dans les anciens pays de l'Est. Mais pour les 15-34 ans sans formation, la situation s'inverse. Dans cette classe d'âge, les contrats à durée indéterminée sont plus répandus à l'Est qu'à l'Ouest.

Quand on jeune et sans diplôme, mieux vaut être néerlandais que slovaque, tchèque ou hongrois. En revanche, pour les moins de 35 ans qui disposent d'un bon diplôme, trouver un emploi est globalement plus facile quand on vit dans les anciens pays du bloc communiste. Voilà le principal enseignement d'une vaste étude sur les jeunes Européens, menée par Eurostat.

En Roumanie et en République tchéque, le taux de chômage des 25-34 ans ayant un haut niveau d'éducation atteignait au deuxième trimestre 2009 un niveau inférieur à 3%. En Grèce et en Espagne, à qualification comparable et dans la même tranche d'âge, la proportion de demandeurs d'emploi dépasse 11%. Elle atteint également 9,6% en Italie, 7,8% en Irlande et 7,7% au Portugal. Côté précarité, les différences sont tout aussi marquées.

Parmi les 15-24 ans qui travaillent, ceux qui, en 2008, disposaient d'un contrat à durée indéterminée étaient minoritaires en Espagne (40%), en Allemagne (43,7%), au Portugal (45,8%) et en France (49,1%). A l'inverse, les contrats précaires sont très peu fréquents en Bulgarie (7,9% dans la même tranche d'âge), en République tchèque (15,6%) ou en Hongrie (20% pour les 15-24 ans, 10% pour les 25-29 ans).
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :