Le Medef appelle à l'unité de la zone euro

 |   |  182  mots
Les Européens doivent rester unis face aux turbulences financières liées à l'aggravation de la dette publique de plusieurs Etats membres de la zone euro, a estimé ce dimanche Laurence Parisot, présidente du Medef.

"Ces avis de tempête sont à entendre. Les marchés disent, à juste titre, attention il y a des déficits, ou des dettes qui sont en train de s'approcher de seuils dangereux", a commenté la présidente du Medef, Laurence Parisot, dans le cadre de l'émission "17h Politique" sur iTélé. "Ces signaux émis par les marchés doivent vraiment obliger les gouvernements à faire les efforts qui seront peut-être difficiles à faire comprendre mais néanmoins qu'il faut mener pour retrouver des équilibres financiers acceptables", selon elle.

Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne se retrouvent jeudi prochain à Bruxelles pour un sommet informel consacré à ces dossiers. Pour Laurence Parisot, le message doit être le suivant : "l'Europe a envie d'une politique économique la plus coordonnée possible mais l'Europe reste une Europe unie qui, quoi qu'il arrive, soutiendra ces pays".

Elle a déclaré qu'une sortie éventuelle de la Grèce de la zone euro était à exclure, tout en relevant que "des décennies de politique grecque très peu responsable" sont aujourd'hui "sanctionnées par les marchés".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :