L'ex-dictateur panaméen Manuel Noriega extradé vers la France

 |   |  430  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Manuel Noriega ayant demandé à être rejugé à de nombreuses reprises, un nouveau procès serait organisé dans une période de deux mois, renouvelable une fois, suivant son placement en détention provisoire.

L'ancien dirigeant panaméen Manuel Noriega est en cours d'extradition des Etats-Unis vers la France, où il a été condamné pour blanchiment d'argent de la drogue, apprend-on de source proche des autorités américaines.

L'ex-dictateur, qui a été condamné par défaut par le tribunal correctionnel de Paris à dix ans de prison, a été mis à bord d'un vol Air France entre Miami et Paris, a précisé un responsable américain. "Personne au département d'Etat ou à la Justice n'a eu la courtoisie de nous prévenir", a réagi Frank Rubino, le principal avocat américain de Noriega.

POSSIBLE NOUVEAU PROCÈS EN FRANCE

Son défenseur en France, Yves Leberquier, a affirmé que son client devait bénéficier en France du statut de prisonnier de guerre. "Le statut de prisonnier de guerre devrait lui permettre d'avoir des conditions (de détention) dignes d'un prisonnier de guerre, ce qu'en l'état les prisons françaises ne peuvent assurer. Nous allons demander à ce que la justice française se déclare incompétente pour le juger", a-t-il déclaré sur France Info.

A Paris, le ministère français de la Justice n'a pas confirmé que l'extradition de Manuel Noriega soit en cours, mais un porte-parole a précisé qu'à son arrivée sur le territoire national, un procureur lui notifierait son mandat d'arrêt et un juge de la détention son éventuel placement en détention provisoire.

Manuel Noriega ayant demandé à être rejugé à de nombreuses reprises, un nouveau procès serait organisé dans une période de deux mois, renouvelable une fois, suivant son placement en détention provisoire.

"Cela fait longtemps que la France réclame son extradition. Les autorités américaines nous avaient donné leur accord début avril, et nous avions un délai de trente jours pour exécuter cette extradition", a indiqué Guillaume Didier, porte-parole du ministère de la Justice.

Capturé en janvier 1990 lors de l'intervention militaire américaine au Panama, Noriega avait été condamné en 1992 à Miami pour trafic de drogue, racket et conspiration.

Ex-général, e- informateur de la CIA

L'ex-général, un temps informateur de la CIA, avait fini de purger sa peine il y a deux ans mais la justice l'avait maintenu sous écrou dans une prison de Floride dans l'attente de l'examen de la demande d'extradition française.

Affirmant que leur client était un prisonnier de guerre, ses avocats réclamaient qu'il soit renvoyé au Panama. En janvier, la Cour suprême des Etats-Unis avait donné son accord à son extradition vers la France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :