Pour soutenir l'économie, la Banque du Japon laisse encore ses taux inchangés

 |   |  307  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le taux directeur restera inchangé à 0,10% dans la deuxième économie mondiale. Cette décision a été annoncée, ce vendredi, par le comité de politique monétaire de la Banque du Japon (BoJ).

Le maintien d'"un environnement financier très accommodant" a été choisi par le comité de politique monétaire de la Banque du Japon (BoJ). Ce vendredi, il a décidé de laisser son taux directeur inchangé au niveau de 0,1%. Ce dernier n'a pas changé depuis décembre 2008. Cette décision n'est pas une surprise pour les économistes.

Le comité déclare avoir fait ce choix à l'unanimité. La banque centrale a précisé qu'elle jugeait "nécessaire de renforcer les bases de la croissance économique du Japon" et son gouverneur a demandé à son équipe de "chercher les moyens possibles de soutenir les institutions financières par l'apport de fonds". La BoJ a déjà mis sur pied en décembre une facilité permettant aux banques de se refinancer à moindre coût. Ce dispositif a été étendu en mars.

Cette décision est d'autant plus justifiée que la déflation se poursuit dans l'archipel. Les prix à la consommation, publiés également ce vendredi, ont chuté en mars pour le treizième mois d'affilée (-1,2% sur un an). De plus, des économistes annoncent la poursuite de cette tendance notamment en raison des capacités de production excédentaires par rapport à la demande. La banque du Japon prévoit cependant la fin de la déflation pour 2011-2012.

Du côté de l'emploi dans le pays, le taux de chômage est remonté à 5% de la population active au mois de mars selon les statistiques officielles. Les analystes quant à eux tablaient sur un statu quo de ce taux, par rapport au niveau de 4,9% du mois de février.

La production industrielle a progressé de 0,3% en mars par rapport à février. Elle a été portée par l'automobile et les fabricants de semi-conducteurs, selon le communqué du  ministère de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie (Meti) paru ce vendredi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :