Grèce : les banques allemandes et françaises s'engagent à ne pas réduire leur exposition.

 |   |  531  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
En Allemagne comme en France, les banques ont accepté de maintenir leur exposition à la dette grecque. Les établissements financiers allemands se sont même engagés à acheter une partie des titres qui seront émis par la banque publique KfW dans le cadre du plan d'aide de 110 milliards d'euros.

A Berlin, comme à Paris, les grands groupes bancaires ont accepté de manifester ce mardi leur confiance dans le plan d'aide de l'Europe et du Fmi à la Grèce. Elles ne réduiront pas leur exposition à la dette publique.

Après en avoir discuté avec les principaux dirigeants du secteur, le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble a annoncé ce mardi que les banquiers comme les assureurs allemands étaient déterminés à détenir des obligations grecques et à acheter des titres appelés à être émis par la banque publique KfW dans le cadre du soutien à la Grèce.

Le président du directoire de Deutsche Bank, Josef Ackermann, qui coordonne les efforts pour impliquer le secteur privé allemand dans le sauvetage de la Grèce, a par ailleurs déclaré que des lignes de crédit resteraient ouvertes pour les banques grecques et pour l'Etat grec. "Il est extrêmement important d'éteindre l'incendie dans cette maison en flammes", a assuré le patron de Deutsche Bank. "Quand une maison brûle, et que le feu menace de se répandre, ce n'est pas le moment de débattre sur la construction fragile de la maison".

Cependant, ni Wolfgang Schäuble, ni Josef Ackermann n'ont précisé à quelle hauteur les banques allemandes entendaient contribuer au plan d'aide de 110 milliards. Leur exposition à la dette grecque est déjà très élevée. Elle atteint 45 milliards d'euros. C'est un peu moins que les banques françaises (57,4 milliards d'euros). Mais ces dernières n'auront pas à participer directement au plan d'aide de 110 milliards d'euros à la Grèce. Selon plusieurs sources bancaires que l'agence Reuters a interrogé, le gouvernement français en aurait fait la promesse aux dirigeants des groupes bancaires français concernés. Il leur a juste été demandé d'accepter de maintenir leur exposition à la Grèce.

De son côté, Athènes assuré ce mardi que le fonds pour la stabilité des banques pourrait recevoir jusqu'à 15 milliards d'euros sur l'enveloppe de 110 milliards de prêts promis par les Européens et le FMI d'ici à 2013. C'est en tout cas ce qui ressort du mémorandum rendu public ce mardi par le gouvernement grec. Les réformes promises par la Grèce en échange de cette aide financière internationale y sont détaillées. Et le ministère des Finances précise que ce Fonds de stabilité financière, dont la vocation est de renforcer si besoin les fonds propres des banques grecques recevra des ressources "pouvant aller jusqu'à 15 milliards d'euros" de la part du gouvernement grec, "qui les prélèvera sur les prêts octroyés par l'UE et le FMI".

Dimanche, la Commission européenne avait annoncé la création de ce fonds, mais avait affirmé qu'il serait seulement doté de 10 milliards d'euros. Athènes affirme que "le fonds ne va pas fournir de liquidités" aux banques et "les capitaux propres seront apportés sous la forme d'actions privilégiées (...) convertibles, dans un second temps et sous conditions avec des actions ordinaires". Le fonds "aura une durée de vie initiale de sept ans", après quoi "tout droit de propriété acquis reviendra à l'Etat grec", conclut le ministère.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/05/2010 à 9:30 :
ces 2 vieilles rapprochent leurs misères CALYON et SGAM ASSET MANAGEMENT . De fait , elles ont été aussi mal conduites par des patrons à l'incompétence CRIMINELLE . Dans ce pays il n'y a plus de responsables . La faillite du Crédit Lyonnais était surveillée en son temps par M Trichet promu pour sa clairvoyance à la tête de la banque européenne ... Comment ne pas voir que ça va exploser ?
a écrit le 05/05/2010 à 3:10 :
A mourir de rire! les allemands sont-ils des pompiers pyromanes? Ils ont entretenu le feu, et maintenant que l'incendie n'est plus maitrisable, ils proposent de l'éteindre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :