Golfe du Mexique : énormes nappes de pétrole en profondeur

 |   |  341  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Des scientifiques américains ont découvert la présence de pétrole à grande profondeur dans le golfe du Mexique, menaçant la faune marine. De nouvelles galettes ont été repérées sur les cotes alors que BP essaie toujours de canaliser la fuite.

La situation dans le golfe du Mexique pourrait être pire qu'initialement redouté. D'importantes nappes de pétrole ont en effet été découvertes en profondeur par des scientifiques de plusieurs universités américaines. Ces nappes sont épaisses d'une centaine de mètres et s'étendent sur 16 km de long et sur 5 km de large.

"Il y a une quantité abominable de pétrole dans les profondeurs en comparaison avec ce vous voyez à la surface. Il y a une énorme quantité de pétrole sur plusieurs couches, qui s'étagent sur trois, quatre ou cinq niveaux", a expliqué une chercheuse de l'université de Géorgie, Samantha Joye, au New York Times.

Ces nappes ont provoqué une baisse de 30% de la quantité d'oxygène dans la zone, menaçant de tuer la majorité de la faune marine dans "les deux mois".

Cette découverte laisse à penser que l'estimation de la quantité de pétrole s'échappant de la plate-forme Deepwater, qui a sombré le 22 avril dernier suite à une explosion, a été sous-évaluée. BP, l'exploitant du site, estime que 800.000 litres de pétrole se déversent chaque jour dans le golfe du Mexique. Mais plusieurs experts parlent d'une quantité 5 à 20 fois plus élevée.

Pour autant, seules quelques galettes de pétrole ont jusqu'à présent touché les côtes américaines, alors que les autorités ont décidé d'augmenter le débit du fleuve Mississippi en détournant des dizaines de canaux afin de repousser le pétrole des rivages. De nouvelles galettes ont cependant été repérées ce samedi en Louisiane et au Mississippi.

Au large, BP cherche toujours à colmater la fuite. La compagnie britannique a ainsi entrepris l'installation d'un tube relié à un pétrolier. Mais cette dernière est plus longue que prévu. "L'installation du tube a débuté hier et nous sommes toujours en train de travailler afin qu'il soit opérationnel, c'est un procédé vraiment compliqué et cela n'a jamais été fait auparavant", a déclaré ce samedi un porte-parole du groupe à l'AFP.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/05/2010 à 9:27 :
je peut savoir comment tu te rend a ton travail david?
Je peut savoir en quoi sont fait tes habits, ton telephone portable et ton ordinateur?Comment tu as été les acheter, et comment on-il été fabriqué?comment on été ramener les materiaux pour la construction, et quel peuple a été expulsé pour ca?
"Les pompeurs a fric" n'agissent qu'en fonction de nos comportements, qui sont largement a revoir.
"alors pourquoi tu as un ordinateur fabou?"
J'ai les mains sales en effet mais je me soigne. D'ici un mois modernisme ne sera plus.
Sur ce : bonne continuation!
a écrit le 18/05/2010 à 15:49 :
cousteau vous l'avait pourtant bien dit que chercher du pétrole en mer était beaucoup trop dangereux, mais encore une fois, c'est que le fric qui compte, et voilà le résultat, merci les pompeurs à fric!!!!!!!!!
a écrit le 17/05/2010 à 19:49 :
vive alla
a écrit le 17/05/2010 à 15:22 :
Quelle est cette nouvelle connerie qui prétend que du Pétrole (densité environ 0.8 ) pourrait rester aussi longtemps au fon de la mer ????
a écrit le 17/05/2010 à 8:50 :
c pire que la chine ici vu que les messages envoyer sont censure alors qui n y avait pas lieu d etre apres ca donne des lecons sur la democratie et la liberte dans ces articles mdr bandes de faut derche
a écrit le 17/05/2010 à 8:50 :
L'avenir est aux bateaux shadock, merci Claude Pieplu.
a écrit le 17/05/2010 à 7:12 :
bin,je suis sceptique,sans être scientifique...le pétrole ,même lourd,a une densité,en principe,inférieure que l'eau...même au grandes profondeurs,où l'eau est froide...de l'ordre de 4 degrés C.....donc pour moi....c'est un hoax,comme la formation de "cristaux " dans la première CLOCHE...en fait,ils ne savent que faire..en fait,ils savent,mais techiquement ...c'est très difficile...puisse celà servir de leçon?...c'est tristement moche..;mais si un lecteur scientifique peut m'expliquer....je suis preneur(jhryb@orange.fr)merci!
a écrit le 16/05/2010 à 19:34 :
Ce qui frappe le plus,c'est finalement notre degré d'incompétence lorsqu'il s'agit de mettre un peu de conscience dans nos sciences et nos technologies, dont nous usons que trop. Il semblerait que que l'intelligence régresse au fur et à mesure que l'on gravit les échelons de l'échelle sociale. L'avenir est aussi noir que le pétrole qui s'échappe de la bouche de ce puis......
a écrit le 16/05/2010 à 17:43 :
oh
a écrit le 16/05/2010 à 16:29 :
une catastrophe qui n'est autre que la métaphore de ce qui va se passer pour les anglais au niveau financier et économique. La City la joue BP.
Pas de problème, tourner la tête par là-bas, ne regarder pas ici.
Ah le gros pognon ça vous fait faire n'importe quoi. On aime le risque et tant pis s'il faut détruire pour gagner plus.
ça c'est des valeurs sûres!
a écrit le 16/05/2010 à 13:44 :
Si vous faites le calcul de ces soit-disant nappes en profondeur: 5km*16km*0.1km vous trouverez 640.000 tonnes de brut (densité 0.8) soit 16 Exon Valdez en 15 jours sans compter ce qui est à la surface. Le puits de BP est surement le puits le plus productif du monde ! La désinformation a de beaux jours...
a écrit le 16/05/2010 à 12:54 :
Ces "nouvelles" nappes de pétrole sont à BP ce que la Grèce est à la zone euro... on sait, mais tant que ça ne se voit pas, tout va bien.
a écrit le 16/05/2010 à 12:45 :
On ne me fera pas croire que la marine américaine n'a pas les moyens d'arrêter tout ça. Alors...
a écrit le 16/05/2010 à 12:23 :
quel idee d'aller percer et faire une hemorragie planetaire ,c'est vraiment lamentable et comment colmater une fuite avec des pression avoisinant les 400bars de pression on risque ne plus avoir de planete a ce rytme ,et ca veu donner des lecons a des pays en voie de develloppement ,ca me fais bien marré mais bientot on ne rigolera plus,moi j'ai peur des le debut , l'eau va devenir un ressource precieuse
a écrit le 16/05/2010 à 12:04 :
Vous attendez quoi pour reconstruire le puits de pétrole ?
a écrit le 16/05/2010 à 11:51 :
On s'en fout de qui paye.
Le problème reste entier. Ce genre de situation est simplement lié a une eternelle économie faite sur tout. Plus rien ne compte a part le profit des actionnaires et les gestionnaires, ceux là même qui nous pourissent l'existance depuis 30 ans, font tout ce qu'ils peuvent pour les satisfaire au détriment du reste du monde, nature, être humain, climat....
Vive le fric et le pétrole, bientot l'un aura disparut et on essaiera de manger l'autre, belle perspective!!!
a écrit le 16/05/2010 à 11:34 :
i. IL FAUDRAIS COLMATER la fuite en injectan avec un tube du titan qui es beaucoup plus lourd que de la pierre ordinaire
a écrit le 16/05/2010 à 11:03 :
Bien que par rapport à la taille de l'océan la quantité de pétrole soit peut importante, le gulf stream ne risque t-il pas entraîner une grosse quantité de ces nappes dans l'Atlantique nord ? Mais avant c'est l'archipel des Bahamas et sa faune exceptionnelle qui risque d'être dévasté.
a écrit le 16/05/2010 à 10:49 :
Notre "saisie" va nous emmener dans des temps bien difficiles à vivre. A toujours vouloir gagner plus ( pour jouir d'une planéte de plus en plus perturbée ????) on fiche les systèmes monétaires presque par terre et transformons les fonds des océans en cloaque ( pétrole, métaux lourds etc ....) Je crois avoir lu que l'avenir de l'expoitation pétrolière est dans l' offshore ..... (OUEST FRANCE de cette semaine ) Bonjour les dégats.
a écrit le 16/05/2010 à 10:30 :
C'est ainsi qu'on récompense notre planète. J'ai franchement peur d'où on va...
a écrit le 16/05/2010 à 9:41 :
BP et ses partenaires paierons.Mais cela ne changera rien sur la modification dramatique du secteur concerné.D' autant que d' autres pourraient être touchés par le jeux des courants marins.C' est probable car du pétrole melangé à de l' eau se trouve en profondeur.Il suis luis aussi les courants.
Imaginez en plus les animaux marins genres baleines, cachalots,dauphins,bancs de maquereaux, de barracudas,et je ne sais quels autres poissons qui se prennent littéralement dans cette masse, à toute viteese puisqu'ils ne peuvent le détecter.Ils meurent tous englué,ce qui attire d'autres animaux prédateurs.Bref c' est la chaîne alimentaire qui trinque!!!Et j' oubliais les microorganismes qui trinquent aussi.Pas merci BP le salaud et tous les autres pétroleurs
a écrit le 16/05/2010 à 9:30 :
c la faute a personne
a écrit le 16/05/2010 à 9:22 :
ce que l'argent peut faire faire
a écrit le 16/05/2010 à 9:05 :
STOP AU PÉTROLE!!!!! C'EST UNE CATASTROPHE A TOUS LES NI VEAUX!!!!
ÉGOÏSME HUMAIN NOUS MÈNERA A NOTRE PERTE!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :