Les cours du pétrole se replient dans le sillage de l'euro

 |   |  205  mots
Les cours du brut reculent à nouveau ce mardi, s'enfonçant sous la barre des 70 dollars. En cause: la nouvelle dégringolade de l'euro face au dollar.

Le baril de pétrole évolue sous la barre des 70 dollars ce mardi sur le New York Mercantile Exchange. Il était repassé sous ce seuil lundi en séance une première depuis le mois de février, avant de clôturer juste au-dessus. Les cours étaient repartis à la hausse ce mardi, montant jusqu'à 75,52 dollars. Ils sont par la suite fortement retombés après la nouvelle dégringolade de l'euro face au dollar.

Vers 20h30, le baril de "light sweet crude" perdait 1,11 dollar, à 68,97 dollars à New York. Sur l'InterContinental Exchange, le Brent de la mer du nord reculait de 42 cents, à 74,68 dollars le baril.

En dehors du repli de l'euro, les marchés pétroliers sont toujours plombés par la situation en Europe. Les mesures drastiques qu'entendent mettre en place plusieurs pays européens font en effet peser des doutes sur l'état de la demande.

En outre, les opérateurs s'inquiètent du niveau record des réserves au terminal américain de Cushing (Oklahoma, sud), le plus grand centre de stockage des Etats-Unis. Offre surabondante, demande en berne: un déséquilibre qui pèse sur les cours. Ces derniers ont perdu plus de 15 dollars sur les deux dernières semaines à New York.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/05/2010 à 6:27 :
La crise de l'euro va affecter les acteurs économiques dans le monde entier et notamment la consommation. Les économies européennes ont montré où mène le laxisme budgétaire et cette prise de conscience planétaire permettra peut-être de réduire la gabegie pour le plus grand bien de l'humanité. La croissance pour la croissance à tout prix est un credo à remiser bientôt au placard. La croissance 0 est un concept à réactualiser si on ne veut pas tous mourir de faim suite à l'épuisement des ressources pour nourrir une population également croissante avec la complicité des dirigeants politiques.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :