Le premier plan d'économies britannique dépassera les 7 milliards d'euros

 |   |  176  mots
Le plus gros des économies servira à réduire le déficit public du pays, qui atteint 11,1% du PIB (produit intérieur brut) notamment en raison de la crise économique et financière et des plans de relance.

Le ministre britannique des Finances ("Chancelier de l'Echiquier") George Osborne (photo) doit annoncer une première tranche de baisse des dépenses publiques de 6,25 milliard s de livres (soit 7,2 milliards d'euros) un peu au-dessus des 6 milliards prévus jusque là. "Nous avons accompli un travail difficile" a-t-il lancé sur la radio BBC 4.

Les libéraux-démocrates ("LibDem") de Nick Clegg qui participe à la coalition gouvernementale ont obtenu que 500 millions de livres soient redéployés vers l'éducation, notamment l'apprentissage, ainsi que le logement social.

Mais le plus gros des économies servira à réduire le déficit public du pays, qui atteint 11,1% du PIB (produit intérieur brut) notamment en raison de la crise économique et financière et des plans de relance.

Le plus gros de ce travail de coupes attend encore le gouvernement avec à l'automne "la revue des dépenses publiques". "Nous avons hérité d'une situation économique terrible et mon travail est de faire en sorte que ce pays puisse vivre dans la limite de ses moyens" a souligné le Chancelier de l'Echiquier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :