Les ouvriers cambodgiens du textile menacent d'étendre leur grève

Les syndicats du secteur du textile au Cambodge ont menacé ce mercredi de faire durer pendant des semaines un mouvement social entamé lundi pour des questions de salaire.

Selon Kong Athit, secrétaire général de la Confédération cambodgienne du travail, 190.000 personnes avaient cessé le travail dans 90 usines ce mercredi, contre 60.000 lundi.

L'Association des producteurs de vêtements au Cambodge (GMAC) n'a fait état que de 30.000 grévistes, mais a confirmé que le chiffre était à la hausse depuis le début du mouvement.

"S'il n'y a pas de réponse des employeurs d'ici au 18 septembre, nous nous réunirons avec nos représentants syndicaux pour décider de continuer la grève au moins pendant un mois", a déclaré Kong Athit.

Le mouvement fait suite à un accord entre gouvernement et industriels, fixant le revenu minimum à 61 dollars (47,5 euros) par mois pour l'industrie du vêtement et de la chaussure, qui fournit des marques comme Gap, Benetton, Adidas et Puma et emploie quelque 345.000 personnes. Les organisateurs de la grève réclament au moins 93 dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.