Moscou n'exclut pas une privatisation partielle de Rosneft

 |   |  204  mots
Copyright Reuters
La Russie envisage de vendre 15% du capital du groupe public pétrolier Rosneft. Cette opération s'intégrerait dans le vaste plan de privatisations annoncé la semaine dernière par le ministère de l'Economie.

La Russie prévoit la vente de 15% du capital du pétrolier Rosneft, ainsi qu'un échange d'actifs avec les investisseurs pour 10% supplémentaire du capital d'ici 2015. Cette décision fait suite à l'annonce la semaine dernière d'un vaste plan de privatisation impliquant la cession d'environ 1.000 milliards de roubles (23,5 milliards d'euros) d'actifs publics sur les trois prochaines années pour juguler le déficit du pays et attirer les investisseurs étrangers.

Le gouvernement russe a approuvé le 18 novembre dernier une liste de dix entreprises. Le premier groupe pétrolier Rosneft faisait partie des sociétés concernées mais également la société russe des chemins de fer RZD. La liste validée inclue également les banques Sberbank et VTB, la société Rushydro (centrales hydroélectriques) et la société des réseaux électriques FSK, le transporteur maritime Sovkomflot, la société du grain OZK, l'entreprise d'équipements agricoles Rosagroleasing, la banque agricole Rosselkhozbank.

En septembre dernier, le ministre des Finances, Alexeï Koudrine avait déclaré que la Russie prévoyait de lever 38,5 milliards d'euros par le biais de privatisations au cours des cinq années à venir. Le gouvernement  avait également annoncé qu'il passerait outre les éventuelles objections des dirigeants d'entreprises mises en vente.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :