Trois salariés sur cinq dans le monde sautent le repas de midi

Selon une étude menée récemment par Monster, spécialiste de la gestion de carrière et du recrutement en ligne, 3 salariés sur 5 ne déjeunent pas. Les Français font nettement exception.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

Dans le monde, 60 % des salariés ne s'accordent pas de pause à l'heure du déjeuner. C'est que révèle une enquête mondiale réalisée par Monster, spécialiste de la gestion de carrière et du recrutement qui montre de fortes disparités de pratiques d'une région du monde à l'autre. Les Européens sont ainsi les plus attachées à leur pause (49%) suivis par les Asiatiques (46%), puis par les Américains (30%).

Les Français attachés à la pause-déjeuner

La France s'affichent avec le score le plus élevé le plus attaché à leur pause déjeuner (58 % d'entre eux lèvent le pied à midi), devant les Italiens et les Indiens (49% respectivement). Pour Monster, cette pratique est "étroitement liée à la culture locale", car la France est un pays réputé pour la qualité de sa gastronomie.

En 2007, 4% des salariés français disaient ne pas prendre de pause ; aujourd'hui le chiffre s'élève à 6%, note Monster. Qui s'interroge : "celle évolution laisserait-elle à penser que de plus en plus la pause déjeuner pourrait devenir accessoire, même en France, pays de la gastronomie ?".

Aujourd'hui, beaucoup de salariés prennent leur pause déjeuner à leur poste pour pouvoir continuer à travailler. C'est le cas pour un grand nombre de salariés aux Etats-Unis (29%), au Canada (26%) et en Belgique (26%). Mais beaucoup moins vrai au Mexique (8%) et en Italie (9%). Or " il est très important de faire une pause pour déjeuner, afin de préserver sa santé, mais aussi de rester frais et dispo", commente Bruno Bremond, directeur général de  Monster France et Europe du Sud.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.