Quand l'économiste en chef du FMI préconise une baisse des salaires dans certains pays d'Europe

 |   |  255  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Dans un entretien publié par le quotidien Le Monde dans son édition datée de jeudi, Olivier Blanchard estime que les pays de la zone euro en difficulté devraient songer à baisser les salaires ou/et à améliorer leur productivité. L'économiste en chef du FMI estime également que les Etats-Unis manquent d'un plan crédible pour réduire leur déficit.

"Il y a des raisons d'être inquiet. Les Etats-Unis manquent d'un plan crédible à moyen terme pour réduire leurs déficits budgétaires." Le chef économiste du FMI partage le point de vue de l'agence de notation Standard & Poors et il le dit très clairement dans l'interview que Le Monde publie ce mercredi après-midi. "Le débat entre les deux partis qui s'est conclu le 8 avril par un plan d'économies de 39 milliards de dollars était insuffisant, car le fossé idéologique est énorme entre démocrates et républicains sur la façon de traiter le problème" estime-t-il.

Il faudra améliorer et/ou baisser les salaires dans les pays d'Europe en difficulté

Mais c'est à l'encontre des pays du Vieux Continent qui peinent à refinancer leur dette qu'Olivier Blanchard se montre le plus sévère. Reprenant sur le fond les conclusions de la dernière étude du FMI, il souligne que "les pays européens de la périphérie ne se sauveront pas seulement par des sacrifices budgétaires". Sa recommandation ? Que ces Etats améliorent "considérablement leur productivité" ou "baissent leurs salaires, ou les deux", et qu'ils réforment les secteurs protégés qui ont une faible productivité. Et de citer le cas de l'immobilier au Portugal. Mais Olivier Blanchard prévient les dirigeants de ces Etats : "L'effet de ces réformes prendra du temps et avant qu'on en voie les résultats, ces pays auront du mal à revenir emprunter sur les marchés."
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/05/2011 à 11:21 :
Baisser les salaires = moins de consommation = moins d'activité = moins de croissance = moins de profits pour les entreprises = moins d'impôts pour les états.
Mais les dettes elles sont toujours là, il fauda bien rembourser un jour. Alors on peut artificiellement continuer à consommer, comment ? en s'endettant, jusqu'à quand ? jusqu'à ce que l'on ne peut plus s'endetter ? On ne peut alors plus ni consommer ni rembourser. BRAVO!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :