La crainte de représailles de la mouvance djihadiste prise au sérieux

 |   |  271  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Après la mort d'Oussama Ben Laden, tué par les forces spéciales américaines, les ressortissants américains sont invités à ne pas voyager. Interpol appellent les autorités en charge de la sécurité à la plus grande vigilance.

La crainte de représailles d'Al Qaïda après la mort d'Oussama Ben Laden mobilise les autorités responsables de la sécurité dans de nombreux pays. Le secrétaire général d'Interpol, Ronald Noble, a ainsi demandé aux bureaux de l'organisation de coopération policière et aux autorités de ses 188 pays membres "d'être en alerte maximale face à des actes de représailles si Al Qaïda devait essayer de prouver qu'elle existe encore malgré la mort de son plus haut dirigeant."

"Si nous, en tant qu'Occidentaux, sommes satisfaits de voir que justice a été rendue pour un terroriste, nombreux seront ceux qui considéreront Oussama ben Laden comme un martyr", a expliqué à Reuters Television Julian Lindley-French, du centre d'études et de réflexion Chatham House, à Londres : "Ne nous y trompons pas: les djihadistes violents réagiront à cela".

De fait, une volonté de vengeance transparaissait dans des messages postés lundi sur des forums islamistes en langue arabe. "Que Dieu maudisse Obama" pouvait-on lire dans un message, cependant qu'un autre précisait: "Américains (...) il est encore légitime pour nous de vous trancher la gorge."

Face au risque de représailles, les Etats-Unis ont recommandé à leurs ressortissants d'éviter les grands rassemblements ainsi que les voyages. En France, le plan antiterroriste Vigipirate devrait être maintenu à son niveau actuel, soit le niveau rouge, l'avant-dernier sur l'échelle des risques.

L'Australie a diffusé des recommandations comparables à celles des Etats-Unis, le Japon a renforcé la sécurité autour de ses bases militaires et l'armée et la police irakiennes ont été placées en état d'alerte maximale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/05/2011 à 6:58 :
La mort de benladen devait inciter la mouvance d'el qaida à chercher à le venger, il faut s'attendre aux représailles, ce n'est pas ça qui arrétera le térrorisme bien au contraire, il y a d'autres cerveaux qui manoeuvrent des opérations térroristes de grandes envergures et qui sont aussi dangerereux si ce n'est plus, la mort de benladen va contribuer a l'unification des factions et groupes terroriste a travers le monde plus particulierement en europe , Soyons vigilants.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :