Décès d'un grand européen, Otto de Habsbourg

 |   |  381  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
C'est un grand Européen qui vient de disparaître, Otto de Habsbourg, fils du dernier empereur austro-hongrois.

L'héritier du dernier empereur d'Autriche-Hongrie, Otto de Habsbourg, est mort ce lundi à l'âge de 98 ans en Bavière où il résidait. Les obsèques auront lieu le 16 juillet à Vienne. L'héritier du trône sera inhumé dans la capitale autrichienne dans la célèbre Crypte des Capucins, où reposent la plupart des Habsbourg.

Né en 1912 et destiné à prendre la succession de son père Charles 1er, dernier empereur d'Autriche-Hongrie après le décès de François-Joseph en 1916, Otto de Habsbourg a fait carrière comme écrivain et homme politique. Fils de la célèbre impératrice Zita née de Bourbon-Parme, l'homme a vécu à Madère, après la chute de la monarchie austro-hongroise  et le démembrement de l'Empire à la fin de la Première guerre mondiale. En 1919, le parlement autrichien a officiellement banni les Habsbourg-Lorraine et récupéré leurs propriétés. Après deux tentatives ratées en 1921 de son père Charles pour reprendre son trône en Hongrie dont il avait été roi, ce pays a banni à son tour l'ex-famille régnante. Le dictateur-amiral Horthy s'est alors proclamé régent. 

Otto de Habsbourg a ensuite séjourné en Espagne, en Belgique, en France, au Canada, aux Etats-Unis pendant la Deuxième guerre mondiale, et en Suisse. Il habitait en Allemagne depuis les années cinquante. Sa mère, l'impératrice Zita, s'est en particulier distinguée, durant la Seconde guerre mondiale, par son anti-nazisme farouche.

Cet européen convaincu, très anti-communiste, engagé au sein du parti chrétien-social bavarois CSU, a siégé de 1979 à 1999 au parlement européen, dont il a été le doyen d'âge. Il a joué un rôle après la chute du Mur de Berlin, notamment en Hongrie où il a joui d'une certaine popularité dans la première période post-communiste. Ses partisans lui ont même proposé d'être candidat à la présidence de la république en Hongrie, mais il a refusé l'aventure. Otto de Habsbourg avait récupéré la nationalité hongroise, en plus de l'autrichienne et de l'allemande.

A la suite de son décès, le chef de la Maison de Habsbourg est désormais son fils aîné, Karl Habsbourg-Lorraine, qui vit en Autriche.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/07/2011 à 14:57 :
il était également plein d'esprit. A un journaliste sportif lui demandant s'il avait regardé le match de football Autriche-Hongrie, Otto de habsbourg répondit : mais contre qui jouaient ils ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :