Etats-Unis : le scénario du pire

 |   |  430  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Si Démocrates et Républicains ne s'entendent pas sur un relèvement du plafond de la dette américaine le 2 août, les conséquences pour l'économie américaine et mondiale seraient désastreuses.

Suppression de 40% des dépenses publiques
C'est une certitude: si le plafond de la dette reste à 14.294 milliards le 2 août, l'Etat fédéral devra choisir entre les paiements qu'il honore et ceux qu'il repousse à plus tard. Il est resté muet pour le moment sur ses priorités. S'il préférait faire passer avant tout ses créanciers, il devrait pour autant continuer à aller sur les marchés. Mais le gouvernement craint que les investisseurs ne se bousculent pas pour financer un Etat en si mauvaise posture. Il faudra ensuite trancher entre les ministères pour savoir lesquels continueront d'être alimentés et dans quelle mesure. D'après le secrétaire au Trésor Timothy Geithner, il faudra du jour au lendemain supprimer plus de 40% des dépenses publiques. "En réalité ce serait le chaos", estime le Bipartisan Policy Center, un centre de réflexion de Washington, rappelant qu'il faudrait trier entre les quelques 80 millions de fois où le Trésor effectue un paiement chaque mois.
Obama perdrait son "triple A"
Les agences n'aiment pas changer leurs notes trop fréquemment, estimant qu'une note stable est un meilleur guide. Mais si les Etats-Unis cessent d'honorer l'ensemble de leurs obligations, elles seront incitées à lui retirer son "triple A". Peut-être avant le 2 août, peut-être ce mardi-là, peut-être dans les jours suivants. Moody's parle d'un abaissement d'un à trois crans (entre "Aa1" et "Aa3"). Standard and Poor's affirme déjà que si un seul créancier n'est pas payé à temps, la note descendra en bas de l'échelle ("SD", défaut sélectif). Tout dépendra de la durée de la crise.
Panique des créanciers américains
Il faudra une bonne dose de sang-froid aux créanciers des Etats-Unis si la crise va jusqu'au terme redouté. Le pire scénario serait que le Trésor manque de rembourser certains d'entre eux. Une note "SD" conduirait certains autres, comme des banques centrales, des fonds de placement commun, à vendre automatiquement leurs bons du Trésor. Difficile d'anticiper lesquels, car il ne le diront pas par avance. D'autres vendront tout simplement parce qu'ils anticipent une baisse de la valeur de la dette américaine. Cela fera grimper les nombreux taux d'intérêt corrélés à ceux des bons du Trésor. Autre problème aux conséquences inimaginables: les bons du Trésor sont une référence mondiale qui sert de garantie à une multitude de contrats financiers. Si cette clé de voûte s'effrite, impossible de savoir comment réagira le système financier mondial.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/07/2011 à 9:32 :
Achetez de l'or vite !!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 25/07/2011 à 17:01 :
Oui ! merci mais avec quoi ?
Réponse de le 26/07/2011 à 16:12 :
Acheter de l'or quand il est aussi value et cher ?
a écrit le 19/07/2011 à 14:44 :
@X-RAY:"bien sûr la génération actuelle va trouver la vie dur, mais comme disait maman un peu de vache enragée cela ne fait pas de mal!"
Après vous le déluge?
a écrit le 19/07/2011 à 5:53 :
Remettre le monde à plat! repartir à zéro! confort et égoïsme aux placards! Dure pour tout le monde! les tartines ne seront plus beurrées ! le pain sec, comme grand-père, bien sûr la génération actuelle va trouver la vie dur, mais comme disait maman un peu de vache enragée cela ne fait pas de mal! ceux qui ont connu les temps difficiles pourront faire face, les autres ils devront s'adapter!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 19/07/2011 à 1:31 :
Cette année c'est le grand frisson, chaque année pire que l'année précédente. En même temps c'est l'Europe. Soyons fou au point ou nous en sommes de tires les économies de Marché vers le haut. S'il y a dettes c'est que l'on sait normalement ce qu'on fait. Si en rentrant de Marseille en TGV j'ai peur de la vitesse à laquelle on se déplace, personne n'arrètera le train. Pour le momet personne n'a vu d'entrave à la bonne marche des économies mondiales................ alors pour les peureux allez vous coucher acer un somnifer, la peur n'évite pas le danger..................et faisons confiance à la nature de l'être humain de dominer les problèmes et les difficultés..
Réponse de le 23/07/2011 à 7:28 :
Un bon chichon et l'on voit la vie en rose billyjean4!
a écrit le 18/07/2011 à 13:41 :
Mais qu'est ce que le FMI attend pour mettre les USA sous ajustements structurels comme on l'a toujours fait pour les pays africains. Grand triomphe de la Démocratie,du capilisme, de la libre entreprise. Normalement si l'on s'appuie sur nos cours de pensées capitaliste universelles, c'est la Chine qui devrait être en faillite. C'EST LA FIN D'UN EMPIRE (l'occident).
Réponse de le 18/07/2011 à 14:28 :
Heeeu.. Je m'excuse par avance, Goen, mais les US sont déjà sous ajustements structurels... Et c'est là que le bât blesse. Car l'endettement est général. Le FMI ne leur servirait donc à rien et serait prêter à fond perdu. Mais sachant qu'ils produisent eux-mêmes leurs fonds perdus, nous pouvons donc être rassurés. Il faut toujours laisser faire dans la bêtise.
a écrit le 18/07/2011 à 13:06 :
Attendons ce qui va se passer, peut être qu'avec un peu de chance le monde va se réveiller et que nous allons mettre un terme à toute cette folie.
Revenons à un système plus sain ou le fruit du travail retrouvera la place qu'il mérite...
a écrit le 18/07/2011 à 12:23 :
Mais non mais non! Pas de Armageddon, pas de guerre civile, pas de dooms day pas de fin de la civilisation as we know it! Ce sera "business as usual!" On va remonter d'un cran le plafond de la dette tout simplement! La dette? Quand on dispose de pognon loué à 0,5% on n'est pas pressé de le rendre! Le service de la dette est tout petit par rapport à la dette elle même alors faisons durer le plaisir!!
a écrit le 18/07/2011 à 11:56 :
Héhéhé, c'est bien mes petits, vous commencez à faire des progès en économie. Mais bon, vous êtes encore loins de la réalité.

Le pire scénario, c'est la guerre civile aux USA, dont la probabilité est TRES loin d'être négligeable. Mais bon, après, vous ne pouvez pas écrire ça sur la Tribune.

En macro-économie, tous les indices sont toujours truqués, la véritable information est nuisible, et donc difficile à obtenir. vous ne pouvez donc pas faire un papier de qualité, mais bon, là c'est déjà moins médiocre que le reste des âneries que la presse écrit.
Réponse de le 18/07/2011 à 12:14 :
Mais non mais non! Pas de Armageddon, pas de guerre civile, pas de dooms day pas de fin de la civilisation as we know it! Ce sera "business as usual!" On va remonter d'un cran le plafond de la dette tout simplement! La dette? Quand on dispose de pognon loué à 0,5% on n'est pas pressé de le rendre! Le service de la dette est tout petit par rapport à la dette elle même alors faisons durer le plaisir!!
a écrit le 18/07/2011 à 11:50 :
L'empire américain va tomber c'est une questions de mois, entrainant une crise mondiale aux conséquences désastreuseuses et ensuite une 3 ème guerre mondiale commencant au moyen orient!!! Le pres. Obama veux pucer les américains en 2013 avec la puce RFID. Ceci donnera le Nouvel Ordre Mondial controlé par les francs-macons et les illuminatis. C'est leur but c'est trop tard pour tout le monde le mal ne sera pas arrété par vous.
Réponse de le 18/07/2011 à 12:15 :
Mais non mais non! Pas de Armageddon, pas de guerre civile, pas de dooms day pas de fin de la civilisation as we know it! Ce sera "business as usual!" On va remonter d'un cran le plafond de la dette tout simplement! La dette? Quand on dispose de pognon loué à 0,5% on n'est pas pressé de le rendre! Le service de la dette est tout petit par rapport à la dette elle même alors faisons durer le plaisir!!
Réponse de le 18/07/2011 à 14:44 :
Nan! c'est pas Obama, c'est les aliens, voyons! Tout le monde le sait enfin!
Réponse de le 18/07/2011 à 15:55 :
Comme à chaque fois, les Trolls prendront le pouvoir.
Réponse de le 26/07/2011 à 16:13 :
Avec des commentaires comme ca, le QI moyen est descendu au niveau de retardation sur ce site
a écrit le 18/07/2011 à 11:07 :
Ils ont déjà fait le bras de fer jusqu'au dernier moment pour la réforme de la santé et ils se sont tous arrangés en dernière minute. Aucun parti ne veut être tenu pour responsable d'une chose si grave et qui touche directement les électeurs.
a écrit le 18/07/2011 à 11:03 :
VIVE LE CAPITALISME LIBERALE!!!
les usa pourraient peut etre demander a cuba quelques lecons d'economie..
ce qu il y a de bien avec le systeme capitaliste c'est qu il se noie lui meme dans ses propres dogmes:pas la peine de lutter contre:il y a juste a attendre....la dégringolade!
Réponse de le 18/07/2011 à 12:16 :
Lénine disait: "Ils nous vendrons la corde pour les pendre!"
Réponse de le 18/07/2011 à 12:23 :
Vive surtout la sociale démocratie qui augmente les dépenses publiques indéfiniment sans se soucier de savoir si les recettes suivent.
Réponse de le 18/07/2011 à 16:10 :
@secro : vous croyez vraiment ce que vous écrivez, à savoir que l'origine de tout ça c'est la social-démocratie de Obama ?
C'est pas plutôt la politique des prédécesseurs, depuis Reagan qui a libéralisé la finance en passant par clinton et les 2 bush, dont le dernier a bien endetté le pays?
Réponse de le 23/07/2011 à 7:08 :
Rigolo @Nitrax: Lénine s'est fait assassiner par Staline, son partenaire en bolchévisme ! La corde était gratuite !
Réponse de le 25/07/2011 à 9:32 :
à Archilock. S'il vous plait révisez vos cours d'économie. Quand un gouvernement intervient aussi souvent dans l'économie (injection d'argent à Fanny Mae et Freddy Mac) pour stimuler artificiellement le crédit, quand il faut fonctionner la fausse monnaie qu'il a décidé de décorréler de l'étalon Or, ce n'est pas du libéralisme mais de l'interventionnisme étatique, comme en France d'ailleurs. Et ce sont les raisons du marasme actuel. Le Libéralisme économique est la victime des politiques, et non la cause du basard dans l'économie. Achetez de l'or vite !!
a écrit le 18/07/2011 à 7:31 :
Etonnant, les prestations publiques (sauf budget militaire) sont déjà a minima, où prétendent ils faire des coupes ? Désolé, mais la politique de croissance via cadeaux fiscaux montre ses limites. Qu'ils regardent l'Irlande, le redressement commence après avoir augmenté les recettes. De tooute façon les grandes entreprises seront peu impactées, elles détournent grande partie des profits dans les paradis fiscaux. Pardon elles optimisent leur fiscalité.

Dernier point historique, rappel à vos souvenirs: l'URSS est tombée pour les mêmes raisons: budget militaire atronomique, industrie et services moins compétitifs (pas d'investisement de production compétitive), des dirigeants bloqués dans des débats idéologiques contre un ennemi extérieur...

Grand gagnant dans ce cas.... personne à les lobbies et pays bénéficiaires du chaos...
a écrit le 17/07/2011 à 13:04 :
Le problème pour Obama c'est qu'il a récupéré une dette abyssale du a l'administration Bush qui en 2 mandats a endetté les États Unis autant que toutes les présidences précédentes réunies, ajoutez à cela la crise de 2008, le prix du pétrole, les dépenses de guerre qui continuent, la situation devient impossible, "en gros les USA sont a découvert tout les 15 du mois et n'ont plus rien pour tenir après jusqu?à la fin du mois", ils vont devoir diminuer drastiquement les dépenses militaires et revoir au calandres grecs la réforme de la santé, mais aussi tout l'ensemble des dépenses de l?État, c'est a dire faire un politique décentralisées au maximum, c'est les républicains qui vont être content, un démocrate va devoir faire une politique isolationniste et ultra libéral pour que l'économie américaine retrouve sont tonus, les usa sont déjà renfermé comme une huitre sur eux mêmes depuis les attentats du 11 septembre, ça va amplifier le phénomène. On a peut être pas vu la grosse secousse de la crise qui sera plus dur qu'il y a 2 ans car tout les états sont sur endettés et n'auront plus de marges de man?uvre pour agir sur le marché. Un nouveau monde oligarchique va se mettre en place, la fin des États, et peut être de la démocratie car les décisions seront difficiles a supporter pour le peuple et pour maintenir le système en place coûte que coûte, le gouvernement US pourra mettre en place de manière plus direct les éléments du Patriot act. Un monde instable va s'installer les Usa vont se renfermer sur eux m^mes, et La Chine va continuer sont expansion notamment dans les pays du tiers monde, mais a terme aussi chez nous.
Réponse de le 17/07/2011 à 15:38 :
eh !!! fin de l'empire US ...

Pour la Chine , je suis moins confiant dans leur avenir, ils sont en train de se préparer quelques méga-bulles financières et immobilières, sans compter les problèmes sociaux internes qui pourraient bien éclater si leur croissance baisse ( et elle va baisser avec la faillite de leurs clients ).

allez, soyons optimiste !! une bonne guerre USA-Chine, par dessus le pacifique et tout ira bien mieux, surtout si l'Iran, l'Inde et la Pakistan sont de la partie
Réponse de le 18/07/2011 à 15:57 :
Moi je comprends jamais rien à ce que vous écrivez, tous.
... Quand je pense, au demeurant, au pognon que j'ai fait avec la bourse, ça me laisse pantois.
a écrit le 17/07/2011 à 12:15 :
Pour faire un peu peur , il y a en ce moment la fonte des glaciers alpins qui risquent d'inonder les plaines ...(ce coté ..envahi...) (dauphiné libéré 17/07)
Et il y a la dette américaine .............Brououou que j'ai peur!!!!
Non non pitié pas le triple A !! pitié Monsieur Pauvre ...
Bonne vacances à tutti .........
a écrit le 17/07/2011 à 10:48 :
Inutile de tergiverser, le système capitaliste arrive au bout de la route.La bête aura encore quelques soubresauts, les monstres ne meurt pas facilement.
Et nous regarderons cette créature que nous avons créé se convulsionner,impuissant que nous sommes a la sauver.
Mais méritait-elle de l?être ? Elle emportera avec elle nos espérances et nous remettra devant ce que nous sommes réellement,des animaux évolués sans autre ambition que de le rester!
Réponse de le 18/07/2011 à 12:22 :
Attention, après la crise de 1929 il y a eu... le nazisme! Si vous n'apprenez pas l'Histoire sur les bancs d l'école, vous l'apprendrez sur le champ de bataille..
a écrit le 17/07/2011 à 10:19 :
Changement de titre:

Que l'économie et la finance américaine (sous tutelle de la City)et s'effondre serait ce qui peut arriver de mieux pour le monde.
Plus d'argent pour faire la guerre aux autres peuples.
Plus d'argent pour corrompre tel ou tel petit décideur.

D'une manière ou d'une autre un espoir pour tous les opprimés de la terre.

Réponse de le 18/07/2011 à 19:46 :
J'entends la chanson des bisounours au loin. Quel monde merveilleux sans les méchants américains et britanniques capitalistes.
Réponse de le 19/07/2011 à 7:19 :
Ce matin, un lapin, a tué un chasseur...
Réponse de le 24/07/2011 à 9:25 :
La finance américaine c'est plutôt Wall Street mais passons...
a écrit le 17/07/2011 à 9:43 :
Les agences de notation on en a rien a foutre.Elles n'ont aucune legitimite,speculent sur les dette et sont donc en contradiction avec leur soi disant metier "devaluation",il y a conflit d'interets.
Que les etats arretent de casquer et surtout les peuples pour ces nantis,cupides,cyniques.STOP.
Tout ceci risque de finir dans un bain de sang.
Réponse de le 19/07/2011 à 7:18 :
On dit "d'évaluation" car la dévaluation c'est quand on abaisse la valeur d'une monnaie.
Réponse de le 24/07/2011 à 9:28 :
Les agences ne spéculent pas sur la dette, elles n'investissent pas sur les marchés. Pourquoi racomptez-vous des contres-vérités sur des sujets élémentaires de finance ?
a écrit le 17/07/2011 à 9:01 :
L'histoire du défaut sélectif c'est encore une invention à la con. Ou bien tu paie ou tu ne peux pas payer, quelles qu'en soient les raisons. C'est pourquoi les agences de notation ont montré leur totale incapacité à noter la dette souveraine dans la progressivité.Elles sont donc comme on l'a déjà dit et redit, totalement incompétentes et donc leur crédibilité est nulle, ce qui est grave puisque tous les portefeuilles des banques ou des institutionnels non banques sont calés directement ou indirectement sur leurs notations. En ce qui concerne les USA, la situation est simple ou on laisse filer encore la dette (à l'européenne ou à la japonaise) ou on appuie très fort sur le frein sinon on est sur d'aller dans le mur.... définitivement.Mais la réduction de dépenses ne suffira pas, il faut que les multinationales et les richards paient les impôts qu'ils doivent payer pour qu'un pays puisse fonctionner sinon c'est le chaos généralisé et la guerre civile ou la prise de pouvoir par les criminels et les bandits (pas les criminels au col blanc ça on connait, les vrais criminels à la Colombienne ou à la Mexicaine). Un paradis quoi, des riches bunkerisés entourés de barbelés, comme quoi la connerie et la cupidité ça même nulle part.
Réponse de le 17/07/2011 à 10:13 :
Les agences ne sont pas parfaites mais c'est la moins mauvaise solution. Elles ont ete inefficaces pendant la crise ddes subprimes et elles ont ete critiquees. Maintenant, elles notent severement et elles sont encore critiquees. Il faudrait savoir ce que l'on veut.En ce qui concerne les USA, d'accord avec vous mais s'ils appuient trop fort sur le frein, c'est la crise en Chine. Pas facile tout ca
Réponse de le 17/07/2011 à 10:52 :
j'aime bien la référence à "Soleil vert" , quoique j'aurais plutôt pencher pour "Mad Max ".

allez hop !! droit dans le mur , en klaxonnant !!
Réponse de le 27/07/2011 à 8:56 :
mieux encore pour ceux qui connaissent Fallout :) une économie basée sur le troc ,les capusules de bouteilles de soda et à celui qui a le plus gros flingue ...bon ok c est pas tres différent d aujourd hui finalement :)
a écrit le 17/07/2011 à 8:55 :
C'est un conte des milles et une nuit. Le réveil sera difficile.
a écrit le 17/07/2011 à 8:41 :
Je n'ose même pas imaginer les conséquences! La faillit de Lehman Brothers à côté c'est du pipi de chat.

Comment se fait-il que l'Europe ne fasse pas entendre sa voix?
Réponse de le 17/07/2011 à 14:47 :
L'Europe? Quelle Europe? Ah si on avait Obama à la place de Trichet, il y aurait longtemps qu'on aurait largué le dollar et arrimé l'Euro sur le cours de l'or (un nouveau Bretton-Woods en quelque sorte). Mais voilà, on n'a que Trichet...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :