Note dégradée : riposte du gendarme de la Bourse américaine

 |   |  294  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'Autorité des marchés américain examine la décision de d'agence S&P sur la note des Etats-Unis. Le gendarme analyse notamment le modèle de calcul utilisé par l'agence et contesté par le trésor américain.

L'autorité américaine des marchés veut faire toute la lumière sur la dégradation de la note souveraine des Etats-Unis. La Securities and Exchange Commission (SEC), vérifie que l'agence de notation Standard & Poor's a respecté l'ensemble de ses procédures internes avant d'abaisser la note souveraine des Etats-Unis, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Les agences de notation sont également sous surveillance. La loi Dodd-Frank sur la réforme des marchés financiers a donné à la SEC de nouveaux pouvoirs, dont celui de surveiller en continu l'activité des agences de notation et de mener auprès d'elles des inspections annuelles.  Un porte-parole de la SEC s'est refusé à tout commentaire sur le sujet.

L'audace de Standard & Poor's sous le feu des critiques. L'agence est notamment très mal jugée par les élus du Congrès, les acteurs de marché et le département du Trésor depuis qu'elle a annoncé que la note des Etats-Unis était abaissée de AAA à AA+. De son côté, l'agence a  expliqué sa décision par le fardeau croissant du déficit et de la dette des Etats-Unis. Mais le gouvernement l'a accusée d'avoir commis une erreur dans ses calculs.

S&P a pour  sa part nié toute erreur et son porte-parole n'a pas souhaité s'exprimer sur l'enquête menée par la SEC.  "Dans le cadre de nos activités, nous sommes en contact régulier avec les instances de régulation, mais nous ne commentons pas les interactions spécifiques que nous avons avec elles", a déclaré le porte-parole Ed Sweeney dans un communiqué publié la semaine dernière lorsque le Financial Times a fait état pour la première fois de l'examen entrepris par la SEC.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/08/2011 à 10:41 :
Ce qui serait amusant est qu'à la fin de l?enquête, et au vu de la réalité de la situation, la SEC reconnaisse que la note devrait passer à BB-...
Réponse de le 16/08/2011 à 15:37 :
Je ne pense pas que nous devions nous amuser du spectacle pathétique que donnent tous ces prophètes de la Finance autour du Veau d'Or. Car les conséquences pour tous les croyants qui le servent seront parfois dramatiques. La crise doit certainement devenir le lieu de l'Amour.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :