G20 : les États-Unis minés par les blocages politiques

 |   |  205  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
« Avec un déficit public de plus de 10 % du PIB depuis trois ans, les États-Unis ont pour l'instant résolument privilégié le soutien à l'activité sur le rééquilibrage de leurs déficits », estime Florence Pisani chez Dexia AM.

Toutes les mesures de soutien, telles que allocations chômage, réduction des cotisations sociales employé et allégement de l'impôt sur le revenu, arrivant à expiration en 2013, le déficit fédéral devrait mécaniquement se réduire de moitié, à 4,8 % du PIB en 2013 selon les dernières projections du Congressional Budget Office. Pour compenser ces restrictions fiscales automatiques et éviter un trop fort ralentissement de l'économie, le président américain avait annoncé, en septembre 2011, un nouveau plan de relance de 440 milliards de dollars, dont une partie consiste à reconduire les allégements. Avec le blocage politique au Congrès, il y a peu de chances que Barack Obama parvienne à faire passer son plan. « Faute d'accord, les États-Unis devraient donc connaître dès 2012 une réduction mécanique de leur déficit public, conclut Florence Pisani. Mais cela ne résulte pas d'une véritable stratégie de moyen terme. » La question de la dette américaine, qui sera au coeur du G20 de Cannes, qui ne va pas manquer de se reposer en raison des dépenses croissantes liées à Medicare et à la Social Security, n'a toujours pas été tranchée, et ne le sera pas avant les élections de novembre 2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :