Le drôle de projet d'un "mini Las Vegas" aux portes de Madrid

 |   |  462  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Ce projet pharaonique de 16 milliards d'euros avec un milliardaire américain serait "assez avancé".

Un "mini"? Las Vegas aux portes de Madrid, plus de 16 milliards d'euros d?investissements en treize ans, plus de 250.000 emplois, dont 50.000 directs, dans un pays où le taux de chômage est de 21,5%. Ce sont les chiffres d?un projet pharaonique de complexe de loisirs du groupe américain promoteur de casinos Las Vegas Sands, filtrés par la presse espagnole. Cela semble trop beau pour être vrai et pourtant? Le rêve pourrait devenir réalité, si l?on en croit les autorités madrilènes.

Négociations "assez avancées"

Les négociations avec le propriétaire de Las Vegas Sands, le multimilliardaire américain Sheldon Adelson sont en effet « assez avancées », a reconnu mercredi Ignacio Gonzalez, vice-président de la Communauté de Madrid, après que la presse espagnole a eu vent du projet. Le promoteur souhaite monter à Valdebebas, près de l?aéroport Barajas de Madrid, un immense complexe de loisirs, composé d?hôtels, restaurants, casinos, terrains de golf et salles de spectacles.

 

D?après la présidente de la communauté de Madrid, Esperanza Aguirre, Las Vegas Sands reprend ainsi un projet qui était déjà sur la table en 2008, mais avait été abandonné à cause de la crise. « Actuellement ils sont disposés à investir dans le sud de l?Europe et nous luttons » pour que le projet s?implante à Madrid, a expliqué Aguirre, laissant ainsi entendre que rien n?est fait et que Madrid n?est peut-être pas la seule en lice. Le ministre de l?Industrie, Miguel Sebastián, a d?ailleurs fait montre de prudence en rappelant que rien n?est encore fait.

 

Les détails du projet restent inconnus, tant qu?aucun accord n?est passé, mais Ignacio Gonzalez a admis que la réalisation du complexe impliquerait des « changements de normes » en matière d'urbanisme.

 

Des dérogations à prévoir

Nul ne sait si la communauté madrilène acceptera de déplacer une décharge, ou de déroger à la loi anti-tabac, souhaits exprimés par Sheldon Adelson, d?après le quotidien El País. Toutefois, la communauté autonome de Madrid semble déterminée à tout faire pour qu?aboutisse ce qui « apporterait une grande injection de fonds dans l?économie de notre pays », d?après Ignacio González. Esperanza Aguirre s?est montrée disposée jeudi à mettre en ?uvre les changements réglementaires ou législatifs et « toutes les modifications, dans le respect de nos principes » favorisant l?implantation du projet du magnat américain à Madrid.

Moitié moins de chômeurs madrilènes

Le jeu en vaut la chandelle, puisque les 200.000 emplois indirects et 50.000 emplois directs que générerait le projet représenterait... moitié moins de chômeurs madrilènes, d?après Aguirre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2011 à 7:12 :
Au lieu de construire une cité de l'innovation sur la recherche en biotechnologie, en composites ou en energies nouvelles, on construit un temple du lucre ou des millions de gogos crêve la faim vont aller perdre leurs derniers euros: je trouve ça parfait...c'est le problême de l' Espagne sur les 20 dernieres années: tout miser sur la distraction et la déconnade et RIEN sur l' avenir
a écrit le 06/11/2011 à 7:48 :
Moi j'aurais mis comme titre "Projet d'ouverture d'une bourse locale" ! Il faudrait mettre BOURSE ET CASINO comme synonyme.
Réponse de le 06/11/2011 à 11:29 :
A mon avis, les Casinos sont pires que les bourses, bien pires. On y perd son argent bien plus vite et bien plus surement Ce sont les Italiens qui ont la meilleure traduction. Caino en italien veut dire bo.... Je m'arrete pour ne pas etre censure.
a écrit le 05/11/2011 à 20:19 :
La France a encore perdu face a Espagne, elle semble incapable de se hisser a la cheville de l'Espagne

a écrit le 05/11/2011 à 14:49 :
Si ce projet se réalise, ca serait tres positif pour les madrilenes en terme d'emplois mais un tel projet, une telle ampleur, ca fait faire un dégat monstrueux pour tout le reste de l'Espagne.
Quand la misere approche, les casinos et les loteries ne sont généralement pas loin et font le plein d'argent au détriment de la population.
Je vois bien des millions d'espagnols se ruiner, s'endetter dans ces casinos, dans ces machines à transformer les reves en cauchemar
a écrit le 05/11/2011 à 10:33 :
quelle honte pour la race humaine,des logements,de la nourriture,et des soins pour ce qui ne peuvent pas ce soigner.et notre secu? et nos retraites?on pourrai en utiliser des millards plus utilement et humainement .ca me demonte.a quand une REVOLUTION???????????????????????????????
a écrit le 05/11/2011 à 9:49 :
Comment peut on considerer un tel projet positivement ? Quand on sait qui contrôle la majorité des activités liées aux jeux d'argent dans le monde. Cela fait froid dans le dos. Et un journal comme La Tribune donnerait sa 'caution'? Voilà que me semble manquer d'un certain recul...
Réponse de le 05/11/2011 à 14:58 :
entièrement d'accord avec vous, c'est la mafia qui contrôle ces jeux d'argent, un tel concept en Europe est répugnant
Réponse de le 05/11/2011 à 16:57 :
entierement d'accord aussi
a écrit le 05/11/2011 à 7:16 :
l'Espagne part à la dérive,un bordel à la Jonquera & un tripot de luxe aux portes de Madrid,la décadence s'installe,comme le chanté Ferrat,ce n'et pas par plaisir si le toréro danse , ces que l'Espagne à trop d'enfants à nourrir.

Réponse de le 07/11/2011 à 9:02 :
Tant que l'état ne viendra pas taxer le cul à domicile , moi cela ne me gène pas. Qu'ils ouvrent tous les bordels qu'ils souhaitent, cela occupera du monde et fera rentrer des capitaux.
a écrit le 04/11/2011 à 20:11 :
metttre des milliards d euro en ce temps de crise es le coup vaut la chandelle
Réponse de le 05/11/2011 à 11:32 :
mais combien ca rapportera ? *
c'est ca kil faut voirr !
a écrit le 04/11/2011 à 11:18 :
Au cas où Las Vegas Sands sollicite les banques européennes pour financer les 16 milliards, je conseille à ces banques de se souvenir de Dysney Land Paris...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :