Les marchés en situation de "stress ultime", selon IG Markets

 |   |  132  mots
Copyright Reuters
Mauvaise nouvelle : les dépôts bancaires à la BCE battent des records. Les banques ne veulent plus échanger leurs liquidités.

Selon Arnaud Poutier, de IG Markets, les dépôts des banques à la BCE ont atteint 216 milliards, quatre fois le montant moyen au premier semestre 2011; le "spread" Euribor et swap au jour le jour (Overnight Interest Swap) est au plus haut depuis deux ans et demi.

Notre interprétation : pour Arnaud Poutier, ces deux statistiques montrent très clairement que la situation sur le marché interbancaire se dégrade à nouveau, comme en septembre. La BCE est plus que jamais la chambre de compensation- intermédiaire entre banques créditrice et débitrices, qui ne veulent plus échanger leurs liquidités, en Europe comme entre USA et Europe.

Conséquence pour les marchés : on s'oriente vers une situation de stress ultime sur les actions européennes mais aussi sur la parité euro-dollar.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/11/2011 à 18:42 :
quelqu'un peut nous expliquer comment, les banques qui doivent se recapitaliser, qui ont donc des capitaux propres ne représentant que 10 % des encours de crédit distribués se retrouvent avec de la trésorerie à placer ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :