La Banque du Japon déterminée à combattre la déflation

 |   |  456  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La Banque centrale a annoncé ce mardi sa décision d'augmenter son programme de rachats d'actifs de 100 milliards d'euros d'ici à la fin de l'année. Le yen s'est replié sur le marché des changes.

Au terme d'une réunion de deux jours, la Banque du Japon (BoJ) a affiché ce mardi sa détermination à soutenir une économie nationale en difficulté. La banque centrale a en effet annoncé son intention d'augmenter ses rachats d'actifs (emprunts d'Etats, obligations d'entreprises et autres actifs financiers), portant leur montant global de 55.000 à 65.000 milliards de yens. Soit une augmentation représentant près de 100 milliards d'euros qui sera réalisée d'ici à la fin de l'année et consacrée à des emprunts d'Etat à long terme. Quant au taux directeur, il a été maintenu proche de zéro, dans la fourchette de 0 à 0,1%. En étendant son dispositif d'assouplissement monétaire, la BoJ entend favoriser l'octroi d'argent aux ménages comme aux entreprises et donc, doper consommation et investissements.
« L'économie japonaise fait face à des incertitudes élevées à cause du problème de la dette européenne, de l'équilibre entre l'approvisionnement et la demande d'électricité et du fait du renchérissement du yen », a justifié le gouverneur de la Banque du Japon , Masaaki Shirakawa, lors d'une conférence de presse.
La BoJ espère aussi contribuer à « vaincre la déflation et arriver à une croissance régulière couplée à la stabilité des prix ». Et pour mieux démontrer sa détermination, la banque centrale s'est fixée un objectif plus clair : alors qu'elle se contentait de cibler une hausse des prix comprise entre 0 et 2% et une « compréhension » de la stabilité à long terme à 1%, elle se fixe désormais un objectif d'inflation à 1%.
« Il était évident que la BoJ réfléchissait à clarifier son engagement pour la stabilité des prix suite à la montée des pressions politiques. Mais les marchés n'avaient pas totalement intégré ce changement de rhétorique et l'augmentation du programme de rachats d'actifs », estiment les experts de Barclays. En effet, le yen s'est quelque peu affaibli une fois la décision de la banque centrale connue. En fin de matinée, il s'échangeait autour de 78,05 pour 1 dollar après avoir touché 78,19. De fait, la monnaie japonaise s'éloigne à nouveau de ses points hauts. En janvier, le yen s'était hissé jusqu'à 76,03, s'approchant ainsi dangereusement des sommets atteints le 31 octobre 2011 (75,35 yens pour 1 dollar) et qui avaient provoqué une intervention massive sur le marché des changes de la Banque du Japon.
Aujourd'hui, la BoJ semble être passée à la vitesse supérieure et c'est probablement ce qui a surpris. Selon Barclays, les 100 milliards d'euros promis - le double du montant décidé le 27 octobre dernier seulement - représentent 2,1% du PIB nominal japonais. Surtout, les 5.000 milliards de yens de rachats d'actifs promis en octobre dernier devaient être réalisés d'ici à fin 2012. Les 10.000 milliards supplémentaires promis ce jour le seront dans le même calendrier.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/02/2012 à 11:19 :
Avec une telle dette les économies vont fondre car les vieux mangent encore un peu d'où une hausse des taux à venir car le trésor japonais pour emprunter toujours plus va devoir se tourner vers le monde extérieur. Avec la planche à billet et un but avoir un peu d'inflation c'est une politique de courte vue; Bizarre car en Europe depuis le changement de gouverneur ça imprime à tour de bras et même avec des tva en forte hausse l'inflation souhaitée qui ferait fondre la dette à rembourser ne vient pas? La réduction de la consommation à tous les étages, chacun ayant compris exemple grec à l'appui qu'emprunter est la dernière chose à faire joue la déflation.
a écrit le 15/02/2012 à 9:30 :
Et Fokon qu'on consomme
a écrit le 14/02/2012 à 13:27 :
yaka imprimer

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :