Etats-Unis : pas de retour à la normale de la politique monétaire avant 2018

 |   |  269  mots
Copyright Reuters
La banque centrale des Etats-Unis prévoit de maintenir son taux directeur au plancher jusque fin 2014.

Les dirigeants de la banque centrale des Etats-Unis (Fed) prévoient majoritairement que la politique monétaire américaine sera revenue à la normale vers 2018-2020, selon les minutes de leur dernière réunion publiées mercredi.

Selon eux, la Fed se sera vraisemblablement débarrassée entre ces deux dates des titres émis par les organismes de refinancement hypothécaire parapublics américains qu'elle a acquis pour un montant de 1.400 milliards de dollars pendant la crise.

"Tous les membres du Comité [de politique monétaire de la Fed (FOMC)] sauf un continuaient de prévoir que [la banque centrale] ramènerait son bilan à une taille normale conformément aux principes qu'ils ont approuvés lors de leur réunion de juin 2011", indique le compte-rendu de la réunion des 24-25 janvier.

"C'est-à-dire qu'avant la première hausse du taux" directeur de la Fed, quasi nul depuis décembre 2008, "le Comité devrait cesser" de maintenir à l'étale le niveau de son portefeuille de titres financiers acquis pendant la crise, en arrêtant de remplacer les titres qui arrivent à échéance, ajoute le document.

La Fed avait indiqué le 25 janvier qu'elle maintiendrait vraisemblablement son taux directeur au plancher jusque fin 2014.

"Quelque temps après la première hausse du taux directeur", la banque centrale "devrait commencer à vendre" les titres émis par des organismes de refinancement hypothécaire parapublics qu'elle détient, indiquent les minutes.

Selon "la plupart des participants" au FOMC de janvier, "cela ne devrait pas commencer avant 2015", et il s'agirait d'éliminer ces titres du bilan de la Fed "sur une période de trois à cinq ans".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/02/2012 à 15:12 :
Si le peuple Américain pense être a l'abri, il se trompe, c'est par leurs élus et financiers que viendra le chaos... nous allons entrée dans la pire récession qu'est connu l'histoire

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :