Le nucléaire iranien fait flamber le prix du pétrole

Le baril de brent a franchi son plus haut niveau depuis neuf mois, les risques d'une attaque israélienne alimente les tensions créées par l'arrêt des exportations de brut iranien vers l'Europe.

3 mn

Lundi, une délégation de l'Agence internationale de l'énergie atomique ( AIEA ) est arrivée à Téhéran pour tenter de trouver une solution diplomatique à cette crise nucléaire iranienne. Copyright Reuters
Lundi, une délégation de l'Agence internationale de l'énergie atomique ( AIEA ) est arrivée à Téhéran pour tenter de trouver une solution diplomatique à cette crise nucléaire iranienne. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le bras de fer entre l'Iran et la communauté internationale s'intensifie cette semaine, avec pour première conséquence l'envoi du prix du baril de brut à son plus haut niveau depuis neuf mois. Ainsi, celui du brent de la Mer du Nord a dépassé lundi le seuil des 121 dollars, un prix que l'on n'avait plus vu depuis mai 2011.

Impact sur l'Europe

La décision de l'Iran d'interrompre ses livraisons de brut à la Grande-Bretagne et à la France en réponse à la volonté de ces pays de durcir les sanctions n'a pas d'effet majeur. La France, qui a déjà indiqué avoir cessé les achats de brut iranien, ne devrait pas être affecté par cette décision car elle n'importe que 58.000 b/j , soit environ 3% de ses besoins. En Europe, les principaux importateurs, sont selon les données de l'Agence Internationale de l'énergie (AIE), l'Italie (13% de sa consommation de brut), l'Espagne (12% de sa consommation), et la Grèce (30% de sa consommation). Même si ces trois pays, qui concentrent à eux seuls 75% des ventes iraniennes à l'Union européenne (UE), étaient à leur tour touchés par la décision de l'Iran menace d'autres clients du Vieux continent, elle serait à relativiser. L'Agence internationale d'énergie (AIE) pourrait en effet décider de puiser dans des réserves stratégiques qui représentent au moins 90 jours de consommation.Et l'Iran, qui a vendu en 2011 quelque 500.000 b/j à l'UE, pourrait être la première victime de ses propres décisions, l'UE représentant près de 20% de ses exportations de brut. A moins que Téhéran trouve de nouveaux débouchés, en particulier en Asie qui concentre ses principaux clients : Chine (20%), Japon (17%), Inde (16%) et Corée du Sud (9%).

Risque géopolitique

Au-delà du commerce du brut, c'est le risque géopolitique qui alimente le renchérissement des cours. La république des Mollahs se trouve en effet sous la menace de frappes militaires israéliennes, l'Etat hébreu voulant détruire les installations soupçonnées d'abriter la bombe nucléaire avec laquelle Téhéran menace de destruction Israël, du moins dans sa rhétorique.
Lundi, de "grandes manoeuvres pour renforcer la défense anti-aérienne" de ses sites "sensibles et en particulier nucléaires" ont été effectuées selon l'agence officielle iranienne IRNA.
Dans le même temps, les Etats-Unis et les Européens sont intervenus diplomatiquement auprès d'Israël pour éviter de telles frappes, la région du Golfe persique concentrant à la fois une des plus importante production du globe et le premier trafic de tankers de la planète.

Reprise du dialogue

Lundi, une délégation de l'Agence internationale de l'énergie atomique ( AIEA ) est arrivée à Téhéran pour tenter de trouver une solution diplomatique à cette crise nucléaire iranienne.
Israël, les Etat-Unis et diverses puissances occidentales accusent l'Iran de vouloir se doter de l'arme nucléaire sous couvert de programme civil, ce que Téhéran dément. Signe des difficultés du régime des Mollahs, après quatre mois d'hésitation, Téhéran a donné la semaine dernière son feu vert à une reprise du dialogue avec le groupe des 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne), qui se trouvaient au point mort depuis un an, insistant sur sa volonté de relancer les négociations "rapidement".
 

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 17
à écrit le 22/02/2012 à 21:27
Signaler
L'Iran a bien le droit de se doter d'une industrie nucléaire. La plupart des nations qui contestent ce droit, Israël le premier, ont un armement nucléaire. Alors occupons-nous de nous-mêmes. La politique des occidentaux est pitoyable.

à écrit le 22/02/2012 à 14:29
Signaler
l'équilibre de la terreur ne fonctionne sans doute pas avec des pays comme l'Iran ou la Syrie ( voir ce qui se passe dans ce pays ). L'Iran disposant de l'arme atomique pourrait s'en servir contre Israël, ou un autre pays, sans se soucier des retombé...

à écrit le 21/02/2012 à 9:46
Signaler
Voila un exemple de ce qui pourrait se passer en Iran, mais en 100 fois plus explosifs pour le monde. Merci d??uvrer pour l'information.. Depuis onze mois, les puissances occidentales et du Golfe conduisent une entreprise de déstabilisation de la S...

le 21/02/2012 à 12:39
Signaler
Au moins les choses sont claires, IL Y A INGERENCE EXTERIEURE DONT FRANCAISE!!!!!!!

le 22/02/2012 à 14:25
Signaler
c est exactement ce que je penses et au dela de ça il faut se poser une question essentielle : pourquoi? Pourquoi d un seul coup la Syrie devient la cible ? c est une vilaine dictature? oui et? c est pas la seule? A mon avis la seule réponse valable ...

le 22/02/2012 à 21:34
Signaler
Patrick vous êtes bien informé. La politique mondiale est sioniste. Le pire est à craindre !

à écrit le 21/02/2012 à 1:20
Signaler
Quel écologiste dans l'âme ce Mamoud!!!!

à écrit le 20/02/2012 à 22:09
Signaler
israel n'attaquera jamais l'iran une nation de 80 millions d'habitants dont la logistique militaire est loin d?être négligeable pour la seule raison que ce pays lui fera très mal contrairement à l'irak la syrie ou le liban à moins que l'arme nucléai...

le 21/02/2012 à 6:48
Signaler
L'iran ne poura jamais se servir de l'arme nucléaire contre israel ou un un pays occidental,car dans l'heure qui suit l'iran et tous son peuple serait exterminé de la carte mondial à tout jamais.

le 21/02/2012 à 9:09
Signaler
surtout qu'israel pourrait rayer de la carte n'importe quelle nation en deux minutes chrono si elle le voulait. !

le 21/02/2012 à 14:16
Signaler
qui manie l'épée ,péri par l'épée, et ceci est valable pour n'importe quel protagoniste,qu'il soit, Israelien ou Iranien........c'est une loi inéluctable vérifiée!!!Vietnam ,Irak et j'en passes...

à écrit le 20/02/2012 à 21:21
Signaler
Il faut maintenir le robinet fermé autant qu'il le faudra!!! Un tel avantage, c'est de porter très rapidement le 95SP à 3 euros avec pour conséquence de belles économies à la pompe et moins de pollution par le fait que nos véhicules ne circuleront pl...

à écrit le 20/02/2012 à 19:20
Signaler
Vive la nation libre d'Iran !

le 20/02/2012 à 22:03
Signaler
Idem

à écrit le 20/02/2012 à 19:06
Signaler
la mafia étatique avec cette excuse va se gaver.

le 21/02/2012 à 4:57
Signaler
Les israéliens n'ont pas la peine de déclarer la guerre à ce pays, ils possèdent d'autres moyens bien plus intelligents.

le 21/02/2012 à 11:55
Signaler
On peut se demander si l'intelligence n'est pas subjuquée par la peur, le populisme, le dogmatisme ou le fanatisme de certains dirigeants (ou de leurs sponsors)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.