Les Chinois veulent lancer leur monnaie à la conquête du monde

 |   |  587  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La banque centrale chinoise juge qu'il serait "stratégiquement opportun" de permettre la conversion de la devise chinoise en devises étrangères car les valorisations des sociétés occidentales sont attrayantes à ses yeux.

La Chine a un petit problème. Elle aimerait que le yuan devienne une monnaie de réserve internationale mais elle impose des restrictions aux flux de capitaux qui sortent du pays. Cette contrainte empêche d?avancer vers une convertibilité du renminbi (autre nom de la devise chinoise), ce qui est nécessaire pour qu?il devienne une devise de référence à l?échelle mondiale, comme le dollar, le yen ou encore l?euro. Mais dans une publication de la Banque populaire de Chine (la banque centrale du pays), intitulée "Financial News", la question d?une plus grande ouverture en matière de flux de capitaux reçoit un nouvel éclairage.

"Ouvrir le compte de capital (les divers flux financiers entre un pays et l?étranger, ndlr) est bénéfique aux fusions-acquisitions d?entreprises étrangères, à l?acquisition de technologies étrangères, et facilite l?accès aux marchés et aux ressources", indique la banque centrale chinoise, selon une traduction de l?agence France Presse qui s?est procuré le document. "Si nous attendons que les conditions soient complètement mûres pour une libéralisation des taux d?intérêt, du taux de change ainsi que pour l?internationalisation du yuan, le moment ne sera peut-être jamais le bon pour ouvrir les comptes en capitaux. Les valorisations actuelles des entreprises occidentales sont faibles, à 14 fois le revenu moyen par action selon l?indice Dow Jones et à environ 10 fois le revenu moyen par action selon les principaux indices boursiers européens."

Faciliter les acquisitions d'entreprises étrangères

Selon la Banque populaire de Chine, la valorisation actuelle des entreprises occidentales, relativement basse, représente une "exceptionnelle" opportunité de marché pour les firmes chinoises. Une ouverture du compte de capital favoriserait les investissements des entreprises chinoises à l?étranger et leurs achats de technologies et de ressources, précise le rapport, en évoquant des risques relativement faibles actuellement pour ces investissements.

Cette volonté de faciliter les achats par les sociétés chinoises coïncide avec l?ambition de la Chine de faire de sa devise une monnaie de référence. Le Premier ministre chinois Wen Jiabao encourage une utilisation accrue du yuan dans le commerce international afin de diminuer la dépendance vis-à-vis du dollar mais, dans le même temps, il maintient certains contrôles sur les flux de capitaux qui entrent et sortent de Chine. L?agence Bloomberg précise que des officiels chinois ont récemment déclaré qu?ils voulaient progressivement arriver à une convertibilité complète du yuan dans les flux financiers avec l?étranger pour 2015.

Bon pour les ménages

Le gouvernement est "assez enthousiaste actuellement pour pousser le renminbi en tant que monnaie mondiale", indique Murtaza Syed, représentant du Fonds monétaire international à Pékin, cité par l?agence Bloomberg. "Si vous n?autorisez pas le renminbi qui s?est accumulé à l?étranger à revenir en Chine, pour pouvoir investir dans des actifs ici, vous ne donnerez jamais au renminbi le potentiel d?une devise mondiale."

L?ouverture des flux de capitaux serait également avantageuse pour les ménages, estime la Banque populaire de Chine. Selon elle, cela augmenterait leurs options d?investissement et les aiderait à augmenter leur patrimoine et à accroître leur consommation.

L?ouverture du compte de capital devrait être "proactive", indique encore la publication de la banque centrale chinoise, et exécutée avec "prudence". Et d?ajouter: "Les conditions pour une internationalisation du yuan sont à maturité."

Un article de l'Echo (Bruxelles)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/02/2012 à 18:16 :
Bah on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre !

"Elle aimerait que le yuan devienne une monnaie de réserve internationale mais elle impose des restrictions aux flux de capitaux qui sortent du pays"
a écrit le 28/02/2012 à 23:23 :
Désole, mais pas assez doux ce PQ...
a écrit le 28/02/2012 à 20:46 :
Ce sont les journalistes qui ont un petit problème... de compréhension. La Chine empile de l'or pour y adosser son Yuan qui deviendra "de facto" monnaie de réserve. Les autres devises, Euro, Dollar, Pound ou Yen prendront la plénitude de ce qu'elles n'ont jamais cessé d'être, c'est à dire du papier!
Réponse de le 29/02/2012 à 7:41 :
Enfin une monnaie basée sur le travail, le travail dur même et pas sur du vent comme l'Euro.
Réponse de le 29/02/2012 à 18:18 :
Ca sent le roussi pour la chine vu ce qui se prépare ! D'où cette volonté !
a écrit le 28/02/2012 à 17:30 :
Il ne peut pas y avoir 2 grandes monnaies. Les Anglo-saxons sont en train de tuer l'Euro, ils n'accepterons jamais la concurrence d'une monnaie chinoise. La conséquence d'une telle initiative serait à terme la guerre. Mais n'est-ce pas ce qu'ils cherchent?
Réponse de le 29/02/2012 à 18:20 :
Les chinois ont peur tout simplement de l'hyperinflation ... qui vient à grands pas !
a écrit le 28/02/2012 à 14:37 :
Racheter nos entreprises en les payant en yuan.. tout est dit.
Réponse de le 28/02/2012 à 21:05 :
Et pourquoi pas en NEM ???
Réponse de le 29/02/2012 à 14:02 :
Les nems sont vietnamiens... :-P
a écrit le 28/02/2012 à 13:30 :
les blocs monétaires se mettent en place.
a écrit le 28/02/2012 à 13:26 :
S'ils ouvrent alors ils vont comprendre ce que veut dire écologie ... car beaucoup de chinois aimeraient fuir la poubelle à ciel ouvert de certaines grandes villes ...
Réponse de le 28/02/2012 à 18:17 :
Tu crois qu'en France l'air est pur dans les grandes villes ?
a écrit le 28/02/2012 à 13:18 :
Si un éminent financier/économiste pouvait compléter cet article qui en dit trop ou pas assez afin que l'on comprenne les tenants et aboustissants tant pour nous que pour les Chinois. Pourquoi ont-ils si peur d'opérer à cette convertibilité dés maintenant?
Réponse de le 29/02/2012 à 10:36 :
C'est simple: si chacun peut acheter du RMBY comme on peut le faire pour du $, la demande risque d'être vite énorme, et, dans ce cas, l'offre et la demande jouant, le cours du RMBY peut augmenter de 30 ou 40%, pour arriver à sa parité économique de pouvoir d'achat...et dans ce cas, le gouvernemment chinois, qui veut le beurre et l'argent du beurre, perdra une partie non négligeable de ses exportations, comme nous quand l' ? est passé de 0,82$ en 2002 à 1,60$ en 2008..
a écrit le 28/02/2012 à 10:28 :
Est-ce seulement sa monnaie que la Chine lance à la conquête du Monde?
a écrit le 28/02/2012 à 10:00 :
Ah oui, traduction : ils veulent nous bouffer (ça a déja commencé en fait)
Réponse de le 28/02/2012 à 10:34 :
A la baguette
Réponse de le 28/02/2012 à 10:39 :
ils n'en rien à cirer. si c'était le cas ils auraient déjà acheté les ent européennes à tour de bras.
ils sont pas betes ils placent l'argent si ça leur rapporte
Réponse de le 29/02/2012 à 11:30 :
@paul c'est une guerre avec ses pillages (de ressources en tous genres) et autres victimes collatérales, de plus la Convention de Genêve n'est même pas applicable

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :