Ce qu'il faut savoir de l'actualité internationale ce vendredi 6 avril

Sécession au Mali, poursuite des assauts en Syrie malgré la demande de cessez-le-feu de l'Onu, démission du fondateur de la Ligue du Nord en Italie... Retrouvez l'essentiel de l'actualité internationale de ce vendredi 6 avril.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)

Le Mali coupé en deux

Le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), un groupe touareg, a proclamé "l'indépendance de l'Azawad" au nord du Mali ce vendredi. La veille des diplomates algériens ont été enlevés dans cette région en proie au chaos. Le MNLA a condamné publiquement cet enlèvement.

Par ailleurs, les sanctions imposées par l'Afrique de l'Ouest contre la junte au pouvoir depuis deux semaines pourraient être levées.

Damas, sommé de retirer ses chars d'ici le 10 avril, poursuit la répression

Le régime syrien a intensifié ses assauts jeudi contre les rebelles au moment même où l'Onu confirmait que Damas avait jusqu'au 10 avril pour retirer ses chars des villes, avant un cessez-le-feu total 48 heures plus tard.

Italie : le fondateur de la ligue du Nord a démissionné

En Italie, Umberto Bossi, ex-allié de Silvio Berlusconi, a annoncé jeudi sa démission de la direction opérationelle de la Ligue du Nord. Il en obtient le titre honorifique de "président". Le fondateur du parti populiste d'Italie du Nord se trouve actuellement impliqué dans une enquête judiciaire pour détournement de fonds publics.

Emotion en Grèce à la suite du suicide d'un retraité place Syntagma

Après le suicide de Dimitris Christoulas, 77 ans, place Syntagma, devant le parlement d'Athènes, mercredi, des milliers de personnes se sont réunies sur les lieux. Le slogan "ce n'était pas un suicide. C'était un meutre. Ne nous habituons pas à la mort", a tourné toute la journée sur les réseaux sociaux après le décès du septuagénaire. De nouvelles manifestations en hommage au retraité sont prévues dans la journée.

Allemagne et Suisse signent un nouvel accord fiscal

L'accord fiscal signé jeudi par Berlin et Berne prévoit de taxer davantage les avoirs des contribuables allemands exportés illégalement dans la Confédération. La fourchette du taux d'imposition forfaitaire pour les citoyens allemands ayant été reconnus comme fraudeurs passera de 19% - 34%  à 21% - 41%. Cette mesure devrait s'appliquer à partir du 1e janvier 2013, après ratification par les députés des deux pays. Si les Suisses devraient le valider sans accroc, après avoir déjà voté un premier accord de ce type en juin, côté allemand, l'opposition n'est toujours pas convaincue par le traité. Des blocages dans la chambre haute du parlement sont notamment à prévoir.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 08/04/2012 à 8:23
Signaler
En ce jour de Pâques (8 Avril) puisque j'apprécie ce sujet de La Tribune; je vais continuer mon analyse de la bêtise humaine et plus particulièrement française. Vendredi et hier soir, j'ai suivi le film fiction sur ARTE consacré à Jean-Paul 2. Tant d...

à écrit le 08/04/2012 à 8:23
Signaler
En ce jour de Pâques (8 Avril) puisque j'apprécie ce sujet de La Tribune; je vais continuer mon analyse de la bêtise humaine et plus particulièrement française. Vendredi et hier soir, j'ai suivi le film fiction sur ARTE consacré à Jean-Paul 2. Tant d...

à écrit le 06/04/2012 à 9:20
Signaler
Les médias anglophones ne m'ont rien appris d'extraordinaire aujourd'hui. Le Mali est divisé, mais on semble oublier que ce sont les européens qui ont délimité les frontières des nations africaines. En ce jour, j'aimerais refaire un voeux: Que La Tri...

le 06/04/2012 à 17:48
Signaler
Sauf à faire exploser le système, nous ne saurons plus jamais ce qui est réellement français. Ceux que vous appelez oligarques sont pour moi les néo-libéraux du monde entier. Ce sont eux la cause de tous les malheurs du monde. La guerre est leur pri...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.