Ce qu'il faut savoir de l'actualité internationale ce mercredi 11 avril

 |   |  1101  mots
Copyright AFP
Copyright AFP
La Syrie fait fi de la date butoir imposée par l'ONU, la Justice égyptienne suspend la Commission constituante dans laquelle les islamistes sont majoritaires, un nouveau chef de l'Etat de transition est nommé au Mali, mais aussi des nouvelles des mineurs péruviens, un attentat à la bombe aux Philippines, ou encore des nouvelles de Chine, d'Haïti et de Corée du Sud.

La Syrie dépasse la date butoir, l'ONU donne 48 heures de plus

Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé Damas à cesser les hostilités avant 06H00 heure locale jeudi, les violences ayant fait encore plus de 50 morts mardi en Syrie. Les forces de régime ont fait fi du plan de cessez-le-feu de l'émissaire Kofi Annan. Envoyé de l'ONU et de la Ligue arabe, Kofi Annan estime que les forces gouvernementales se sont retirées de certaines villes avant la date prévue du 10 avril mais des "opérations militaires" ont eu lieu dans d'autres agglomérations. "Je reste convaincu que tout doit être fait pour obtenir une cessation de la violence sous toutes ses formes le 12 avril à 06H00" (heure de Damas), a-t-il réaffirmé.

Egypte : la Justice suspend la Commission constituante, dominée par les islamistes

La justice égyptienne a décidé hier de suspendre la commission chargée de rédiger la future Constitution, infligeant un revers aux islamistes qui dominent cette instance boycottée par les libéraux. Un recours avait été déposé auprès de la justice administrative par des juristes et des partis politiques libéraux accusant le Parlement d'avoir abusé de ses prérogatives en formant cette commission. L'instance, formée de 100 personnes désignées fin mars par le Parlement est principalement composée de membres des Frères musulmans et de fondamentalistes salafistes, très largement majoritaires parmi les députés et sénateurs. La suspension de cette commission s'ajoute aux tensions et aux incertitudes entourant l'élection présidentielle, dont le premier tour est prévu les 23 et 24 mai.

Nouveau chef de l'Etat de transition au Mali

Le président de l'Assemblée nationale Dioncounda Traoré a été désigné hier comme chef de l'Etat de transition au Mali et sera investi jeudi à la tête de ce pays sahélien dont le Nord se trouve sous la coupe de rebelles touareg et d'islamistes armés. Dioncounda Traoré remplace le chef de l'Etat Amadou Toumani Touré (ATT), renversé par un coup d'Etat militaire le 22 mars. L'investiture du président intérimaire marquera le coup d'envoi de la transition, prévue par un accord conclu entre la junte qui a renversé ATT et la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao). Un Premier ministre de transition investi des "pleins pouvoirs" doit dans la foulée être désigné, avant la formation d'un gouvernement d'"union nationale" qui sera aux affaires jusqu'aux élections présidentielle et législatives.

Nouveau contretemps dans le sauvetage des mineurs péruviens

Le président péruvien Ollanta Humala a déclaré mardi que les opérations de secours pour dégager les neuf mineurs pris au piège depuis jeudi dans une mine de cuivre du sud du Pérou devraient durer encore "plusieurs heures" en raison de "contretemps". Le président péruvien s'est rendu sur les lieux mardi soir et a rencontré les équipes de secours et les familles des mineurs. "Il y a encore certains contretemps" a-t-il déclaré aux journalistes: nous devons attendre quelques heures, il nous faut attendre".

Philippines : deux morts et cinq blessés dans un attentat à la bombe

Un attentat à la bombe visant un bus a fait deux morts et cinq blessés mercredi dans le sud des Philippines, bastion de bandes criminelles et de rebelles islamistes, selon un nouveau bilan communiqué par l'armée. L'explosion est survenue au moment où le bus pénétrait dans un terminal routier à Carmen, sur l'île de Mindanao.

Le sud de l'archipel philippin abrite de nombreux groupes armés spécialisés dans l'extorsion, le vol et le kidnapping, mais également des séparatistes musulmans, des islamistes radicaux et divers clans politiques qui se disputent le contrôle du territoire. Le groupe Abou Sayyaf, responsable de plusieurs attentats meurtriers dont l'incendie criminel contre un ferry au large de Manille en février 2004 qui avait fait 116 morts, y a sa base.

Nouvelle incident en mer de Chine méridionale entre Chine et Philippines

Un nouvel incident entre la marine philippine et des navires de pêche chinois opérant en mer de Chine méridionale ravivait mercredi les tensions entre les deux pays qui se disputent, ainsi que d'autres Etats riverains, ces eaux poissonneuses et riches en hydrocarbures. Le "Gregorio Del Pilar", navire amiral de la marine philippine, avait intercepté mardi huit bâteaux de pêche chinois ancrés dans ses eaux, au large du banc de Scarborough (ouest), lorsque deux navires de surveillance maritime chinois se sont interposés, a annoncé Manille.

Corée du Sud : investiture de Kim Jong-Un et lancement de la fusée polémique

La Corée du Nord devait sacrer son nouveau dirigeant mercredi lors d'une réunion historique du parti unique, avant un tir de fusée qui a déclenché un concert de protestations internationales, les Etats-Unis exhortant Pyongyang à y renoncer contre un "avenir de paix". La conférence du Parti du Travail de Corée (PTC) devait formellement désigner au poste de secrétaire général Kim Jong-Un, l'actuel homme fort du régime qui a succédé à son père Jong-Il, décédé le 17 décembre 2011.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a appelé la Corée du Nord à renoncer au lancement de sa fusée si elle aspire à un "avenir de paix". Mais rien ne semblait pouvoir faire plier le régime qui a confirmé mercredi avoir commencé le remplissage en carburant de sa fusée. Le remlissage des réservoirs de la fusée "sera terminé dans un futur proche", a déclaré Paek Chang-Ho, directeur du Centre de contrôle des satellites. La date du lancement "sera décidée par mes supérieurs", a-t-il dit.

En Birmanie, la chef de file de l'opposition, Aung San Suu Kyi, rencontrait mercredi matin le président Thein Sein à Naypyidaw, pour la première fois depuis sa récente élection comme députée, a indiqué à l'AFP un responsable de sa sécurité.

En Haïti, le Sénat a approuvé mardi soir la nomination de Laurent Lamothe comme nouveau Premier ministre lors d'une longue séance entérinant sa désignation par le président Michel Martelly, a-t-on appris de source parlementaire. Le chef de l'Etat d'Haïti avait choisi début mars son ministre des Affaires étrangères Laurent Lamothe pour diriger le prochain gouvernement, suite à la démission du Premier ministre Garry Conille en février dernier après quatre mois seulement à la tête du gouvernement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/04/2012 à 10:09 :
Encore beaucoup de mensonges et d'informations biaisées. En Syrie les rebelles (plutôt mercenaires entrant par la frontière turque) ne veulent pas de documents écrits d'arrêt des hostilités. Les USA ont entrainé (à la fin des années Bush) un groupe considéré terroriste dangereux par eux-mêmes, au Névada avec l'aide des israéliens. On suppose que rien ne change à Fort Bragg (Georgie et ailleurs)...
Bizarre, les révélations de Mme Leauvergeon à deux semaines du premier tour des élections (Cela ressemble à un règlement de comptes) . C'est autant pourri à Gauche...La situation de notre pauvre (mais beau) pays se dégrade un peu plus chaque jour...Que Faire ? Voici quelques réponses que je suggère depuis 20 ans:
Passer le Kärcher à l'Elysée, Matignon, les Assemblées (nationales et régionales), les grandes mairies, puis changer la Constitution et surtout les règles de sélection de nos dirigeants. Interdire d'être milliardaire et inclure dans notre Code Pénal le crime de Trahison économique. Tout peut être résolu en trois mois...Jean-Claude Meslin
Réponse de le 11/04/2012 à 18:42 :
Petit oubli: Apparemment le Premier Ministre Cameron semble être un meilleur agent commercial de l'industrie militaire que notre Sarko-Zorro. A licencier !
Jean-Claude Meslin

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :