Ce qu'il faut savoir de l'actualité internationale ce mardi 1er mai

 |   |  637  mots
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)
Les défilés du 1er mai, la situation sous contrôle à Bamako selon l'ex-junte au pouvoir, Pékin et Washington discutent du sort du dissident chinois, la plainte au civil contre DSK... le tour du monde de l'actualité du jour.

Les traditionnels défilés du 1er mai sont placés sous le signe des réactions à l'austérité en Europe. A Paris, ils serviront de caisse de résonance dans la campagne électorale, à cinq jours du second tour de la présidentielle. En Espagne, les syndicats appellent à manifester dans tout le pays dans un climat de grogne sociale alimentée par une cure de rigueur historique. Départ vers midi à Madrid et Barcelone. Manifestations syndicales à 15h à Paris, à 10h à Vienne, Sofia et Budapest et à 15h30 à Lisbonne. A Moscou, manifestations avec la participation attendue du président sortant Dmitri Medvedev à partir de 6h30. A La Havane, grand défilé avec la participation de milliers de syndicalistes étrangers, dont des Américains, venus célébrer une des fêtes les plus importantes du régime communiste cubain.

Situation sous contrôle à Bamako selon l'ex-junte au pouvoir

L'ex-junte au pouvoir au Mali affirme "maîtriser la situation" à Bamako et ses environs après plusieurs heures d'affrontements avec des forces loyales à l'ancien président Amadou Toumani Touré (ATT), renversé le 22 mars, qui ont fait plusieurs morts.

Le sort du dissident chinois Chen Guangcheng discuté par Pékin et Washington

Pékin et Washington négocient un accord permettant au dissident chinois Chen Guangcheng de quitter la Chine pour les Etats-Unis avec sa famille après son évasion de son domicile où il était assigné à résidence, affirme un militant des droits de l'Homme. La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton est attendue mercredi matin dans la capitale chinoise.

Verdict concernant la plainte au civil déposée contre DSK

Publication attendue de la décision du juge new-yorkais de classer ou non la plainte au civil déposée contre Dominique Strauss-Kahn par la femme de chambre qui l'accuse d'agression sexuelle.

Et aussi...

Les coffee shops ne sont plus accessibles, à compter du 1er mai, qu'aux seuls résidents néerlandais dans les provinces du sud des Pays-Bas (Zélande, Brabant-Nord et Limbourg), frontalières avec la Belgique et l'Allemagne. La mesure sera étendue à tout le pays en 2013.

Le Parlement soudanais doit débattre à 9h d'un projet de loi imposant des restrictions aux activités des diplomates sud-soudanais et d'autres mesures contre le Soudan du Sud.

En Syrie, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a demandé la pleine coopération du pouvoir et de l'opposition à la mission d'observation de l'ONU dont l'arrivée de son chef le général norvégien Robert Mood a coïncidé avec un week-end sanglant suivi d'une série d'attentats meurtriers.

Ban Ki-moon rencontre, pour la première fois, l'opposante birmane Aung San Suu Kyi, après avoir apporté un soutien marqué aux réformes politiques du régime en place et rendu hommage au courage de la lauréate du prix Nobel de la paix.

Les espoirs s'amenuisent en Inde pour retrouver des survivants après le naufrage d'un ferry surchargé qui s'est brisé en deux sur un fleuve de l'Etat de l'Assam, faisant plus de 100 morts et une centaine de disparus.

 La Cour pénale internationale commence à entendre des témoignages de victimes dans le procès de l'ancien chef rebelle puis vice-président de la République démocratique du Congo Jean-Pierre Bemba, accusé de crimes contre l'humanité en Centrafrique en 2002-2003.

A Londres, la Commission parlementaire sur la culture et les médias rend son rapport sur le scandale des écoutes téléphoniques au News of the World, tabloïde du groupe Murdoch fermé en juillet dernier en plein scandale. Conférence de presse à 12h30.

Vente aux enchères d'art moderne et impressionniste chez Christie's à New York dont une aquarelle sur papier de Paul Cézanne, étude préparatoire aux "Joueurs de cartes" et dont la valeur est estimée entre 15 et 20 millions de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/05/2012 à 22:29 :
Vous avez encore oublié ceci: Voyage surprise d'Obama à Kabul. Les élections US approchant, notre Sarko-Zorro risque d'hériter de ce "merdier". Ne parlons pas de vilaines choses avant le 6 Mai. Les mauvaises nouvelles; c'est pour après cette date; quelque soit le "clown" installé à l'Elysée... Jean-Claude Meslin
PS: Abonnez-vous à ABC News-breaks et pour compenser à RT.com (russe, mais diffusé en anglais). Vraiment, les médias français sont mauvais...
a écrit le 01/05/2012 à 10:33 :
1er mai et frontières
La notion de frontière c'est le contraire du tout et n'importe quoi. Le mot importe, car il est bien différent de séparation, lequel implique l'éloignement, voire la ségrégation, sens que ne manqueraient pas de lui attribuer péjorativement ? ce en quoi ils n'auraient pas tort ?, les détracteurs de Nicolas Sarkozy. Et c'est bien pour cela que celui-ci insiste sur la conception qu'il en a et la mesure dans laquelle est concerné son programme, dans tous les domaines : de l'économique au social, de la France à l'Europe et au reste de monde, des cultes, communautés de toutes sortes, associations, syndicats, aux partis politiques, etc.
Le frontière, c'est ce qui attribue à chacun et à chaque chose sa place, en autorisant, autant que nécessaire, la communication entre elles.
En ce jour de 1er mai, par exemple, la frontière entre le social et le politique n'est-elle pas abusivement franchie, comme elle l'est depuis trop longtemps ? À l'initiative de syndicats inféodés à la gauche, au point que ce franchissement en soit devenu traditionnellement abusif et que les citoyens, non seulement ne s'y reconnaissent plus, mais s'y résignent.
Il est temps que sa juste place soit rendue au travail et que sa célébration cesse d'être instrumentée au service de partis politiques, quels qu'ils soient, le plus souvent selon des ententes et tractations qui font l'essentiel de leur action.
a écrit le 01/05/2012 à 10:22 :
Le Monde continue donc de tourner, avec ses turpitudes, 15 à 20 millions de dollars pour une "étude sur papier, à la peinture à l'eau" de Cézanne.Comment peut-on posséder autant d'argent à mettre dans une feuille de papier fusse-telle de Cézanne?
Avec 20 millions de dollasr, on peut aussi créer une "Vraie"entreprise" et donner du "Vrai Travail" à quelques centaines de "Vrais" Travailleurs.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :