Le nouveau président rappelé à la réalité par la presse étrangère

Austérité, dette, cohabitation avec Angela Merkel... pour les médias internationaux, d'épais dossiers économiques attendent le futur occupant de l'Elysée.
DR
DR (Crédits : DR)

Aux Etats-Unis, le Wall Street Journal définit François Hollande comme un homme "qui a promis de transférer sur les épaules des plus riches le fardeau des difficultés économiques et de résoudre la crise de la dette souveraine dans la zone euro en allégeant (...) l'austérité". Le quotidien économique réputé conservateur évoque la menace d'une hausse des taux d'emprunt français si les investisseurs en venaient "à craindre que le président nouvellement élu ne tient pas sérieusement ses engagements de réduction des déficits" et rappelle le niveau de dette élevé que connaît le pays.

Au lendemain de l'élection, le Financial Times met de son côté l'accent sur les défis qui attendent François Hollande. Ce dernier disposera "de bien peu de temps pour savourer sa victoire". Très vite, le jugement des marchés pourrait  venir sanctionner la politique de celui qui présentait le monde de la finance comme son "ennemi", rappelle le "FT" qui ajoute : "Maintenant, il doit montrer qu'il est capable de gouverner dans les circonstances les plus difficiles".

The Independant (Grande-Bretagne): un dirigeant qui impose l'austérité peut-il être réélu ?

Le journal britannique The Independant, titre "François Hollande a gagné les esprits, mais pas les c?urs". Le quotidien explique que la marge de man?uvre du nouveau président français sera réduite. Selon lui, quand l'argent manque, il est impossible de faire des "promesses extravagantes" tandis que les "contraintes européennes limitent les options". The Independant s'interroge également sur le sens de la défaite de Nicolas Sarkozy. Cette dernière constitue "peut-être bien un rejet de sa personnalité. Mais qui pose la question de la capacité pour un dirigeant, quelque soit son parti, d'imposer le degré d'austérité rendu nécessaire par le marché financier et d'être réélu".

Dans son analyse économique de l'élection, le quotidien britannique plutôt proche des travaillistes The Guardian indique que François Hollande hérite d'une situation économique pire que celle qui avait été annoncée par le gouvernement sortant. Citant des "sources diplomatiques allemandes", le journal révèle que l'équipe du futur président se prépare à cette situation, et l'aurait écrit dans son "mémorandum sur la croissance" envoyé aux chancelleries.

Plutôt conservateur, le Daily Telegraph craint que la France ne soit "au bord de la faillite" et attend les explications de François Hollande sur sa méthode pour venir au secours de l'économie française.

Par ailleurs, en Irlande, où doit se tenir fin mai un référendum sur le pacte budgétaire européen, l'Irish Times estime que "les résultats français et grecs mettent en question les plans de l'Union européenne contre la crise de la dette".

Die Welt (Allemagne): le rejet du système Merkel

En Allemagne, le Financial Times Deutschland, évoquait ainsi un "tournant, pour Angela Merkel ". La chancelière allemande avait soutenu Nicolas Sarkozy. Et cette victoire de François Hollande serait " très déplaisante pour Merkel. Non pas parce que Hollande menacerait le sauvetage de l'euro. Mais parce que sa demande de compléter le pacte fiscal par des mesures de croissance touche à la suprématie de la chancelière en Europe ". Même type d'analyse pour Die Welt qui considère de son côté qu'avec les élections en France et en Grèce, c'est le système Merkel qui se voit rejeté. Pour le Stuttgarter Zeitung, un nouvel axe "Paris-Berlin" doit se dessiner au plus vite. Alors que l'Union européenne "est peut-être confrontée à l'un de ses plus grands défis", Angela Merkel et François Hollande devront surmonter leurs divergences rapidement.  De son côté, le Tagesspiegel berlinois (gauche) estime que la France "quitte symboliquement l'Europe du Nord pour le Sud, en termes d'éloignement de la discipline budgétaire ", tandis que l'Allemagne souffrirait de "peu, trop peu, d'alliés".

Corriere della Sera (Italie): "basta austerity"

Quasi unanime, la presse italienne salue la victoire de François Hollande. Le Corriere della Sera, titre "Virage à gauche pour la France, un nouveau début pour l'Europe". Pour le premier journal italien, "l'austérité ca suffit" ("basta austerity") et dans le "match avec Berlin sur la croissance. Hollande gagne, c'est le début du grand défi en Europe". Pour le correspondant du Corriere à Paris, les Français ont choisi un "homme normal, un leader sans charisme", ce qui représente "un choix défensif, contre l'Europe des sacrifices sans équité, de la rigueur sans croissance". Même son de cloche du côté de La Repubblica  qui se félicite du "retour au pouvoir d'un socialiste à l'Elysée après 17 ans", et cite la volonté de François Hollande de faire bouger les lignes sur la politique économique dans l'Union européenne. Pour le quotidien économique Il Sole 24 Ore, ce résultat est la preuve que "l'austérité n'est pas une fatalité" et François Hollande est présenté comme un homme politique "modéré, un social-démocrate, un homme tranquille. Qui veut changer sans bouleverser".

El Mundo (Espagne) : vers une "cohabitation compliquée" avec Merkel

En Espagne, où la campagne présidentielle avait été particulièrement suivie, la presse est plus partagée. "Hollande impulse une autre Europe", tire El Pais qui rappelle sa volonté de renégocier le traité budgétaire européen. Le quotidien revient également sur la carrière de Nicolas Sarkozy, "animal politique" et douzième chef de gouvernement à faire les frais de la crise. Pour El Mundo d'ailleurs, "la victoire de Hollande ouvre la voie à l'incertitude en Europe" et aborde dans un éditorial "la cohabitation compliquée" qui s'annonce avec la chancelière Angela Merkel. Le quotidien ABC est du même avis et rappelle que Berlin ne cédera pas sur la question des eurobonds ou d'une éventuelle contribution allemande à un plan de relance européen.

Jornal de Negociaos (Portugal) : "L'Allemagne a perdu les élections"

Au Portugal, le journal économique Jornal de Negocios considère que "L'Allemagne a perdu les élections"."Voici venu le tour de la politique. Vive la France, car si la France ne va pas de l'avant, nous ne vivrons pas non plus", ajoute-t-il. La décision allemande de préparer un "pacte de croissance" en témoignerait. Le grand défi de Hollande "sera de concilier ses propositions avec la conjoncture interne et les stratégies de Berlin", avertit de son côté le quotidien de référence Diario de Noticias.

Ta Nea (Grèce) : "une promesse de croissance"

Les médias grecs accordent également de la place à cette élection française, au lendemain d'un scrutin législatif dans le pays. Le quotidien pro-gouvernemental Ta Nea consacre quatre pages à la victoire de François Hollande qui représenterait "une promesse de croissance pour les peuples d'Europe du sud". Le journal économique Naftemboriki titre sur ce "renversement de la politique européenne" qui voit le candidat socialiste investi d'un mandat suffisamment fort pour "remettre en cause les recettes d'austérité prônées par la chancelière allemande Angela Merkel".

Kommersant (Russie) : "République socialiste française"

"République socialiste française", titrait le journal Kommersant en Russie, où l'actualité était surtout marquée par l'intronisation de Vladimir Poutine. "Les Français on voulu prendre le risque du changement", commente le quotidien.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 43
à écrit le 13/05/2012 à 15:45
Signaler
#Hollandreou : Une sorte de droit d'inventaire pour détecter les dérapages budgétaires de 2011 http://t.co/ObI7olUi

à écrit le 09/05/2012 à 10:02
Signaler
les neuneus ne s attendent pas au seisme qui va nous submerger c est tellement facile de leu faire croire que l on va prendre aux riches ce qu ils n ont jamais ete capable de gagner en mettant son patrimoine en jeu

à écrit le 08/05/2012 à 21:51
Signaler
Humiliant pour la presse française qui gorgée d'ideologie socialiste et peuplée de neuneu n'a pas éte capable de publier un seul article en ce sens en un an de campagne

à écrit le 08/05/2012 à 19:46
Signaler
Il y a deux réalités, celle que nous avons vécu jusqu'à présent et qui conduit à l'impasse que nous connaissons. Puis celle que nous devons prendre, l'ouverture vers une europe plus concrète, avec des grands travaux, autant nécesaire à la relance qu'...

à écrit le 08/05/2012 à 9:40
Signaler
Comment peut-on rembourser une dette sans sacrifice!!!!!! Un particulier avec des emprunts, que fait-il? Il se prive ou travaille plus pour payer, sinon c'est la vente aux enchères!!! Alors les irresponsables de droite et de gauche ou est l'erreur? ...

à écrit le 08/05/2012 à 7:57
Signaler
Le matracage fiscal peut commencé des que vous allez atteindre la tranche d imposition de 30 % dans le barème de l impôt sur le revenu vous allez être servi

le 08/05/2012 à 8:58
Signaler
c'est le système mitterand !! tous les jeunes qqui ont voté hollande , n'ont pas connu la grande époque des "copains d'abord "!!

à écrit le 08/05/2012 à 7:18
Signaler
Malgrè tout le pragmatisme qu'on prête à hollande ,il ne 'en sortira pas et c'est dommage !! je ne l'aime pas du tout , mais bon je préfererai qu'il gagne cette bataille quand même car il s'agit de sauver toutes nos prestations sociales acquises .

à écrit le 08/05/2012 à 6:32
Signaler
Moi j'dis que c'est tout bon pour nous. Le karcher, le NS y a pouvoir s'en servir pour sa voiture. Nous on va pouvoir continuer nos petites affaires. A nous les quartiers.

le 08/05/2012 à 16:34
Signaler
pauve racaille!!!!!!! va faire ca dans ton bled ! mais c est encore plus dangereux qu'ici

le 09/05/2012 à 7:35
Signaler
Euh euh euh

à écrit le 08/05/2012 à 0:15
Signaler
Jean! Mais quelle merde es-tu?! Déjà on n'écris pas M. + NOM et PRENOM. On écrit M. + NOM.

à écrit le 07/05/2012 à 21:59
Signaler
J'ai honte aujourd'hui de la France, celle du triomphe de l'assistanat sur le travail, du communautarisme sur l'unité, de la jalousie et de l'envie à l'égard de ceux qui ont réussi. Les premières mesures de "fraise des bois" : un dette de 2,5 Mrds su...

à écrit le 07/05/2012 à 21:35
Signaler
Bon, vous voulez comprendre d'où vient la crise, lisez Paul Jorion ,un des seuls à l'avoir prédite et expliquée: depuis plus de 30 ans nous assistons à un transfert de la richesse des salariés vers les rentiers,c'était le programme de la secte du Mo...

le 08/05/2012 à 21:53
Signaler
Plus simple : la richesse va vers ceux qui bossent Allez vous faire soigber mon vieux

à écrit le 07/05/2012 à 17:17
Signaler
Nous n'avons pas besoin d'être rapplés à l'ordre par un pays étranger.. Réalité ? Quelle réalité ? La logic style Goldman Sachs ?Non merci, on a déjà donné.

le 07/05/2012 à 19:23
Signaler
Ne vous inquiétez pas, les marchés vont vous rappeler à l'ordre. La France emprunte pour se nourrir tous les jours et elle n'a pas les moyens de la politique incompétente et utopique des socialistes qui ne savent pas ce que le mot "gestion" veut dire...

à écrit le 07/05/2012 à 16:56
Signaler
La presse internationale commence à prendre pépère Flamby pour un rigolo.

à écrit le 07/05/2012 à 16:28
Signaler
J'ai voté Flambi mais je voterai Marine apres. Qu'il ne se regouisse pas trop (il l'a bien compris) ce n'est pas un cheque en blanc que j'ai posé dans l'urne.

le 07/05/2012 à 16:55
Signaler
A douche - C'est un chèque pour 5 ans, comique!

le 07/05/2012 à 16:55
Signaler
Il est étrange de voter dans cette logique ... pourquoi faire élire hollande, à l'opposer des thèses deMLP .... Le vote suivant ne servira à rien puisque ce qui restera de l'UMP fera barrage quitte à tout perdre ... De toute façon perdu pour perdu il...

le 07/05/2012 à 16:56
Signaler
C EST MARRANT QD LES GENS PARLENT DE MARINE ON DIRAIT UNE FEE UN GOUROU VOUS RISQUEZ D ETRE DECU CAR CEST UNE ARRIVISTE UNE OPPORTUNISTE QUI VOUS ENFUMERA COMME LES AUTRES

le 07/05/2012 à 16:57
Signaler
Cetait prévu depuis de nombreux mois DSK était certain de gagner ... Comme cela aurait aussi été le cas de Aubry ... etc ... mais la victoire à été Mons large que prévu ... C'est tout ...

le 07/05/2012 à 17:00
Signaler
Vive Totolande ...

à écrit le 07/05/2012 à 16:16
Signaler
Et pourquoi l'Europe ne se scinderait pas en 2, la partie nord, Allemagne + Bénélux + Scandinavie + Pologne + Tchèquie, travailleurs et disciplinés, et la partie sud, France comprise, tournée vers la méditerranée et ses plages de sable fin? Où les ri...

à écrit le 07/05/2012 à 15:32
Signaler
Nous paierons vite très cher cette élection de ce Monsieur François Hollande, dont on ne sait pas, ou presque pas, comment il compte gouverner le pays en une telle période de crise ! Monsieur Nicolas Sarkozy a été mis à la porte par les médias qui so...

le 07/05/2012 à 15:56
Signaler
On saura rapidement que l'étatiste président des rentiers NS nous a mis dans une situation bien pire que ce qu'il claironnait.

le 07/05/2012 à 16:36
Signaler
N'exagérons rien ! Il a demandé à être jugé sur son bilan : c'est fait !

le 07/05/2012 à 16:37
Signaler
Les médias, pour la plupart de Gauche (comme dans tous les pays occidentaux) ont organisé depuis 5 ans la défaite de Sarkozy ... Ex. Renaud dely (je ne sais pas écrire son nom, désolé) qui vient de passer 5ans sur le plateau de c'est dans l'air (Fran...

le 07/05/2012 à 17:10
Signaler
que nenni la presse étrangère et les résultats comparés infirment totalement vos dires pour s'en convaincre je vous invite à compulser les différents journaux éco. pas du genre Libé et Mediadésinfo. qui n'ont eu de cesse que de vous bourrer le mou d'...

le 07/05/2012 à 22:48
Signaler
Tout à fait exact !! cela fait plaisir de constater qu'il existe encore des lecteurs responsables.

le 08/05/2012 à 0:24
Signaler
Mais quelle merde es tu Jean?! Alors déjà on écris pas M. suivi du nom et du prénom. Mais M.+ nom. Après c'est pour toi que je dis ça. Puis revois le sens de tes priorités s'il te plait. Peut-être comprendras tu pourquoi certains n'ont pas voté la pe...

à écrit le 07/05/2012 à 14:43
Signaler
je ne comprends pas votre titre, pensez vous vraiment que François Hollande est en dehors de la réalité ? Bien au contraire, il est dans la vérité sur la situation économique, sur la débâcle sociale de l'Europe, évidemment si on se positionne simplem...

le 07/05/2012 à 16:17
Signaler
De quels 80 % de concitoyens parlez-vous ? De gens qui meurent de faim en France du fait de la crise ?

le 07/05/2012 à 16:42
Signaler
Le PS n'a pas de stratégie de pouvoir autre que d'y accéder et d'y rester ... Sarkozy voulait lui éviter les mesures très néfastes qui vont être prises par PSlande. Il ne s'agit pas des chars russes mais d'un système destiné à satisfaire son propre é...

à écrit le 07/05/2012 à 14:12
Signaler
loliloland

à écrit le 07/05/2012 à 14:12
Signaler
Non mais laissez moi rire quoi, d'après la presse du sud, le magicien hollande va sortir la croissance de son chapeau magique ! Conseil aux allemands : sortez vite de cette Europe de paresseux qui effectivement ne comprennent pas grand chose à l'écon...

à écrit le 07/05/2012 à 14:09
Signaler
Ce qui me fait rire, c'est que le déficit de la Corrèze, en deux ans, s'est accru de 27 %, plaçant le département en situation de faillite et que l'Etat a dû venir à son secours (c'est à dire tous les contribuables). Mais je pense qu'il faudra nettem...

le 07/05/2012 à 16:21
Signaler
LES CORREZIENS SONT APPAREMMENT HEUREUX DE LEUR SORT PUISQU'ILS ONT ÉLU MR HOLLANDE A 80/100.

le 07/05/2012 à 17:07
Signaler
Evidemment les corréziens sont heureux, puisqu'on a dépensé beaucoup pour eux au frais des autres!

le 07/05/2012 à 17:09
Signaler
normal qu'ils soient contents, c'est nous qui payons pour eux!

le 07/05/2012 à 18:22
Signaler
La faillite corrézienne est cependant due en grande partie à ses prédécesseurs en poste jusqu'en 2008 qui étaient...de l'UMP...la dette a bondi de 283% en 4 ans. Tous les chiffres sont dans un article du figaro au cas où la partialité de ce commentai...

le 08/05/2012 à 0:31
Signaler
et qu'a fait Mr Hollande pour retablir la situation, attendre l'aide de l'etat et des autres français??? disttribuer des i-pad??? ça nous avance!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.