Taxe carbone : l'Inde menace les compagnies aériennes européennes

Le gouvernement indien a menacé d'interdire aux compagnies aériennes européennes d'opérer sur son territoire si l'Union européenne prenait les mêmes mesures à l'égard des compagnies indiennes, qui s'opposent à la nouvelle taxe carbone mise en place par l'UE.
Copyright Reuters

 

La législation européenne oblige les compagnies opérant dans l'UE, quelle que soit leur nationalité, à payer à compter du printemps 2013 une taxe de CO2 pour l'équivalent de 15% de leurs émissions, soit 32 millions de tonnes. A la mi-mai, l'UE a donné à la Chine et à l'Inde un mois supplémentaire pour communiquer le montant des émissions de CO2 de leurs compagnies aériennes. Bruxelles envisage d'aller jusqu'à bannir du territoire de l'UE les transporteurs qui persisteraient à violer la réglementation.  "Nous prendrons des mesures de représailles face aux mesures prises par l'Union européenne. Si l'Europe interdit nos transporteurs, nous interdirons les siens", a déclaré un responsable du gouvernement Indien souhaitant garder l'anonymat.

La commissaire européenne au Changement climatique, Connie Hedegaard, a affirmé que toutes les compagnies européennes et "presque" toutes les compagnies mondiales avaient accepté de fournir à l'UE les données sur leurs émissions de CO2. "La seule exception sont des transporteurs chinois et indiens." Alors que 1.200 compagnies aériennes ont répondu aux exigences de l'UE, 8 sociétés chinoises et 2 sociétés indiennes ont refusé. Leurs émissions de CO2 représentent moins de 3% des émissions liées au transport aérien dans l'Union.

L'Inde et la Chine s'opposent au système de taxe carbone européen. Elles l'assimilent à une taxe commerciale unilatérale, déguisée en mesure de lutte contre le changement climatique. L'Inde a interdit en avril à ses transporteurs de fournir à l'UE les chiffres de leurs émissions de CO2, imitant ainsi le gouvernement chinois. Aucune compagnie aérienne ne devra s'acquitter de la taxe avant 2013, les émissions de 2012 servant de base de calcul. Bruxelles estime que la taxe obligerait les transporteurs à ajouter entre 4 euros et 24 euros au prix de leurs vols longs-courriers.

 

 

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 19/06/2012 à 23:58
Signaler
La méthode kt n 'est pas une méthode scientifique d'analyse de causalité pour des phénomènes physiques.

à écrit le 27/05/2012 à 8:40
Signaler
La taxe carbone est absurde car le CO2 n?est pas un gaz à effet de serre. Les grands pays le savent, mais certaines commissions de l?Europe persistent dans l?erreur ; dommage. (Depuis 2008 j'en ai informé quelques Ambassades de grands pays) Voici 5 r...

à écrit le 26/05/2012 à 23:58
Signaler
Tout le monde sait que cette taxe est une immense arnaque montée par l'oligarchie, cette maffia mondialiste, pour plumer encore plus le peuple. Même sans les humains, la Terre se réchaufferait. Point.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.