La Chine accorde de plus en plus de crédit à l'Afrique

 |   |  345  mots
Le président sud-africain Jacob Zuma accueilli par son homologue chinois Hu Jintao pour l'ouverture de la cinquième conférence ministérielle du Forum de coopération Chine-Afrique (FOCAC) jeudi à Pékin/Copyright Reuters
Le président sud-africain Jacob Zuma accueilli par son homologue chinois Hu Jintao pour l'ouverture de la cinquième conférence ministérielle du Forum de coopération Chine-Afrique (FOCAC) jeudi à Pékin/Copyright Reuters
La république populaire va doubler le montant de ses lignes de crédit aux pays africains pour la porter à 20 milliards de dollars. Premier partenaire commercial du continent depuis 2009, la Chine, qui cherche à sécuriser ses approvisionnements en matières premières, veut aussi contribuer au développement d'autres secteurs.

A l'ouverture de la cinquième conférence ministérielle du Forum de coopération Chine-Afrique (FOCAC), jeudi à Pékin, le président chinois Hu Jintao a annoncé un doublement à 20 milliards de dollars de des crédits à l'Afrique, un geste qui reflète la présence croissante de la république populaire sur ce continent, tout en s'engageant à faire profiter davantage l'Afrique de ses investissements.

Former 30.000 personnes

Hu Jintao a précisé que les prêts, dont la durée n'a pas été indiquée, seraient affectés aux infrastructures, à l'agriculture, l'industrie manufacturière et aux développement des PME. Deux fois plus importants que les 10 milliards de dollars annoncés en 2009 lors de la précédente édition de cette conférence trisannuelle à Charm el-Cheikh, en Egypte, ils traduisent la présence grandissante de la Chine en Afrique où elle multiplie les investissements, notamment dans les matières premières nécessaires à la poursuite de sa croissance.

Pékin est depuis 2009 le premier partenaire commercial de l'Afrique. Les échanges ont atteint l'an dernier un record à 166,3 milliards de dollars, en hausse de 83% par rapport à 2009, selon les chiffres du ministère chinois du Commerce. Hu Jintao a encore annoncé que son pays allait augmenter son aide à l'Afrique, assurer la formation de 30.000 personnes, offrir des bourses à 18.000 étudiants et envoyer 1.500 personnels médicaux sur le continent. L'aide chinoise à l'Afrique a augmenté de 60% depuis 2009, avait indiqué mardi le porte-parole du ministère du Commerce Shen Danyang, sans fournir de montant.

2.000 sociétés chinoises présentes en Afrique

Les investissements directs chinois en Afrique ont également progressé de 60% depuis 2009 pour atteindre 14,7 milliards de dollars à la fin 2011, selon la même source, qui a précisé que plus de 2.000 sociétés chinoises y ont des investissements.
La coopération avec la Chine "crée des opportunités pour les pays africains de diversifier leurs économies, de créer des emplois et d'améliorer la santé et l'éducation", a assuré de son côté Ban Ki-moon, le secrétaire général de l'Onu, présent à la conférence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/07/2012 à 17:40 :
Tu vas voir que les Occidentaux vont se mettre à regretter Mao et Staline :-)
a écrit le 19/07/2012 à 17:03 :
On estime qu'il faudrait 30 trillions de dollars pour développer en 20 ans l'Afrique dans sa totalité à un niveau acceptable. Les sommes évoquées sont donc très loin.Il est bien que la Chine participe, nous n'allons pas le faire pour elle en offrant sans cesse des marchés matures. Elle a son secteur principal, nous avons les notre : la paume affricaine du nord.
Il s'agit d'une bonne nouvelle également pour le renminbi yuan qui aura enfin tendance à monter pour financer un tel monstre.
Réponse de le 19/07/2012 à 18:43 :
l'objectif de la Chine n'est pas de développer l'Afrique mais de s'approprier le maximum de matières premières et de terrains agricoles pour ses besoins propres.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :