Un banquier français heureux de travailler en Algérie

 |   |  504  mots
Laurent Dupuch, directeur général de BNP Paribas Algérie, Copyright DR
Laurent Dupuch, directeur général de BNP Paribas Algérie, Copyright DR
Si les sociétés françaises tendent à bouder l'Algérie, il n'en reste pas moins que certains responsables de celles qui y sont implantées sont plutôt positifs, comme Laurent Dupuch, qui dirige la filiale algérienne de BNP Paribas.

Laurent Dupuch, 43 ans, est un homme heureux. A la tête de BNP Paribas Algérie, filiale à 100% du groupe bancaire français depuis 2007, ce diplômé d'HEC Paris, vit dans la capitale algérienne, avec sa femme et ses trois enfants.

« L'Algérie est un pays où on peut réaliser un vrai projet d'entreprises », affirme-t-il à la Tribune, à la veille de la visite du président français François Hollande en Algérie. En quelques années, il est devenu un défenseur du marché algérien, qui n'attire plus les groupes français en raison des la bureaucratie tatillonne et de l'instabilité juridique.

"Avoir une stratégie à long terme"

« En Algérie, il faut cependant avoir une stratégie à long terme. Je dis toujours aux entreprises que ce n'est pas un pays où l'on vient faire une affaire et repartir. Il faut avoir une vrai stratégie », insiste-t-il. La banque qu'il dirige constitue un parfait exemple de réussite des entreprises tricolores en Algérie et de la présence économique française dans ce pays.

En dix ans d'existence, BNP Paribas Algérie s'est taillé une place de choix dans le paysage bancaire local. Son chiffre d'affaires est passé de 110 millions d'euros en 2010 à 125 millions d'euros en 2011. Le bénéfice net a également augmenté, passant de 40 millions d'euros à 50 millions d'euros durant la même période ! Des taux de rentabilité exceptionnels qui font saliver la majorité des chefs d'entreprises !

135.000 clients et 1.200 salariés

« Des bénéfices entièrement investis dans le développement de la banque », insiste-t-il. La banque compte 135.000 clients, emploie 1.200 salariés et dispose d'un réseau de 70 agences et compte en ouvrir 11 autres dans les 18 prochains mois ! « Le marché bancaire algérien est en nette évolution et qui joue un rôle important dans la bancarisation des transactions et des acteurs économiques notamment pour participer à la réduction de l'informel, et dans le développement de l'investissement », explique-t-il.

En Algérie, les banques ont un avenir en or. Dans un pays sous-bancarisé où les échanges en numéraire dominent les transactions commerciales, tout est à faire ! « En Algérie, l'atout principal sont les ressources humaines. Nous avons ainsi fait le pari de la jeunesse, avec une moyenne d'âge de 32 ans dans la Banque et un recrutement tourné vers les jeunes diplômés », avance-t-il.

Un nouveau siège de 50 millions d'euros

Pour se développer, BNP Paribas construit un siège dans le futur quartier des affaires de Bab Ezzouar près de l'aéroport d'Alger, un ouvrage d'un montant de 50 millions d'euros. « L'innovation est au c?ur de notre dispositif que cela soit en termes de bancassurance, de monétique, de produits de financements ou encore en tant que seul acteur privé aujourd'hui agréé Intermédiaire en Opérations de Bourse. Notre ambition est d'être la banque de référence en Algérie, proche de ses clients, efficace dans ses relations au quotidien avec eux et partenaire de leurs projets d'avenir », s'enthousiasme Laurent Dupuch.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/08/2013 à 12:11 :
Ouula, ne comprends rien en l'économie, , doit réviser ses cours
a écrit le 08/01/2013 à 19:06 :
avons nous oublier les souffrance de l Algerie pourquoi temps de haine pour ce pays qui a traverser une dur histoire qui aujourdhui ne demande qu a vivre merci a son peuples et merci a notre presidant
a écrit le 20/12/2012 à 9:37 :
parce que vous croyez qu il n existe pas de corruption en chine, inde, coree, banques us et j en passe et tous ces multimilliardaires qui ne savent plus quoi faire ....
nom dune....
a écrit le 19/12/2012 à 19:02 :
Un article de ce genre s'appelle un infomercial : une pub déguisée en article
a écrit le 19/12/2012 à 18:01 :
L'économie de l'algérie n'est pas en plein boom pour la simple raison qu'il n'y a pas d'économie en algérie pas plus que de tissu industriel. La corruption est endémique et a tous les niveaux. Les prix ne sont pas importants puisque l'algérie est un trés mauvais payeur, pour les entreprises Francaises heureusement qu'il y a la coface, vous ajouter a cela un manque total d'infrastructure et vous comprenez pourquoi l'algérie n'est pas un pays ou les investisseurs se précipite.
Réponse de le 19/12/2012 à 19:04 :
@ouula......Vous ne devez pas être un francais certainement .....peut etre un Marocain jaloux comme le net en infeste........
Sinon pour le reste ,plus les francais continuent de raisonner comme cela envers l'Algérie et plus les autres pays se frottent les mains.....Les Chinois, les Canadiens, les Americains, les Allemands, n'ont pas cette perception negative et reductrice de l'Algérie. Faut dire aussi qu'ils n ont pas eu de passé de tortionnaires en Algérie.
Le Francais est en fait l'ennemi de lui meme ....depuis la nuit des temps.

Réponse de le 20/12/2012 à 5:16 :
Il n'existe pas d'économie en Algérie pour vous. Pour d'autres un peu plus intelligents, l'Algérie est un pays vierge où tout est à faire. Un pays qui a 200 Milliards $ de réserve de change, où le taux de croissance hors hydrocarbure est de 5%. Le chômage est élevé (dommage pour les chômeurs mais un entrepreneur dira: disponibilité de la main-doeuvre). Le salaire minimum et le salaire moyen sont bas (un entrepreneur dira: maind'ouvre low-cost). La population est jeune et éduquée (taux de scolarisation: 98%, 1,4 millions d'étudiants peuplent les universités). Le prix de l'énergie (essence et électricité) est l'un des plus bas au monde (subventionné par l'état). Et bien d'autres atouts. Les entrepreneurs français ont des avantages (langue, proximité géographique) mais pour l'instant c'est les chinois et américains qui sont les plus sensible aux charmes du marché algérien. Même les voisins Européens de la France (Italie, Allemagne) sont de plus en plus actifs en Algérie.
a écrit le 19/12/2012 à 17:43 :
Les Entreprises francaises comme celles des autres pays qui sont installees en Algerie font de TRES BONNES AFFAIRES....Avec un pays tres riche, endettement proche de zero, economie en plein boom, tout est a faire.....Les entreprises canadiennes qui y sont installees comme la notre sont tres tres satisfaites....Nous ne comprenons pas les Algérens qui s'adressent constamment a la France qui leur fournit de mauvais services alors que les autres pays sont la......avec de meilleurs prix, une bonne prestation et un respect total des Algériens et de leur pays....
Henkel malheureusement pour vous Vikiing realise de TRES BONNNES AFFAIRES en ALGERIE.....je leur ai rencontré a plusieurs reprises et leur filiale algerienne est l'une des plus rentables au monde....
Des difficultes en Algérie ? et alors ? quel est le pays ou vous n'avez pas de difficultes ? la Corruption ? ce qui se passe en ce moment au Quebec depasse de loin ce qui se passe en Algerie ....et en France aussi j'imagine la corruption est omnipresente....

Réponse de le 19/12/2012 à 18:03 :
l'économie algérienne ne peut pas étre en plein boom car ce pays n'a aucune économie digne de ce nom, aucun grand groupe industriel ni infrastructure moderne
Réponse de le 19/12/2012 à 18:27 :
Le frere de Mr Bouteflika, quel est son role exact dans l'ombre de son frere ? Vous pouvez m'eclairer sur ce point ? Viking fait reference a Henkel qui devait contruire une usine de production de ciment, de colle et de produits de traitement de façades d?immeubles en partenariat avec le groupe privé algérien Les Faïenceries algériennes. Cette usine devait etre basée a Bouira en Kabylie. Je developpe encore un peu plus cher monsieur ? Si l'Algerie est si prospere, pourquoi importe t elle des carburants raffines par exemple ? Ah oui et les chinois vous ont bien roulé dans la farine avec votre belle autoroute qui au bout de 2 ans est truffée de trous ...
a écrit le 19/12/2012 à 16:38 :
Error System et Viking, vous parlez avec votre haine et non votre c?ur; le personnel de l'ambassade de France d'Alger, tout comme le consulat français d'Oran, vit d'une façon très épanouie en Algérie et n'ont absolument pas besoin de l'armée pour les protéger ( disons pas plus qu'ailleurs) !! Ils sortent, font leurs courses, vont à des expositions .. Nous les croisons quotidiennement dans les rues d'Oran notamment. ( je suis Français et travaille pour une grande enseigne française) Et comme le précise Ktay, Henkel se porte à merveille en Algérie et son développement est fulgurant. Pourquoi tous ces mensonges ? Quel est votre problème ?
Réponse de le 19/12/2012 à 17:03 :
Pas de haine Monsieur, un simple constatation de faits averes.
Credoc obligatoire sur l'Algerie des 1000 euros, c'est un fait, je ne fais que lister des FAITS, la verite. Tout comme l'obligation d'avoir un partenaire majoritaire algerien dans toute filiale industrielle, impossibilite de rapatrier les benefices, impossibilite de faire du change. Si vous avez des infos autres, merci de me les indiquer, je suis preneur !
a écrit le 19/12/2012 à 16:32 :
Tôt ou tard, l?Algérie damnera le pion à la France, et l?histoire s?inversera !
Ah le Français qui habite chez les Vikings ?
Réponse de le 19/12/2012 à 17:51 :
on peut toujourd réver, c'est vrai que l'algérie qui n'a aucune industrie et aucune infrastructure pourra peut_étre dammer l pion à la France dans 2000 ans , avant je ne crois pas.
Réponse de le 19/12/2012 à 23:21 :
tu dis n'importe quoi, tu doit etre un trol marocain...cela dit je vais répondre a tes délires : quelques entreprise qui produisent et travail en Algérie : Sidal, Sanofi Aventis, GSK, AstraZaneca, Anadarko, BP, Halliburton,Sonatrach ( qui est le plus grand groupe d'Algérie et d'Afrique ) Samsung, LG... bon t'as compris je pense je vais pas spamer cet article comme tu le fait avec tes ouh lala. je ne parlerais pas d'infrastructure au Maghreb malheureusement ya qu'en Algérie ou on peut parler d'infrastructures ( métro, tramway, autoroutes...etc)... dans ton Maroc, il ya des dizaine de village de 2000, 3000 personne qui n'ont , toujours pas, en 2012, l'léctricité et l'eau potable. chose inpensable en Algérie et en Tunisie.
Réponse de le 20/12/2012 à 1:49 :
Il faut toujours se méfier des eaux dormantes. Ce pays a des capacités insoupçonnables. Les Chinois s'y bousculent.
Réponse de le 28/11/2014 à 7:50 :
MERCI! C'est peut-être un premier pas vers la fin de ce non-sens/reductionisme économique qu'est la concentration. Merci encore aux chercheurs et a la tribune de ne pas se conformer a la doxa.
Réponse de le 28/11/2014 à 8:17 :
merci pour cet article intéressant. Effectivement attention aux fausses évidences et slogan mkt. La tribune, merci d'investir dans un correcteur d'orthographe.
a écrit le 19/12/2012 à 15:37 :
c'est faux je contredis encore une fois les mensonge de VIKING, HENKEL est bel et bien présent en Algérie avec 4 site de production il est N°1 des produits détergents et produits d'entretien et N°1 des produits Colles professionnelles, à la différence de viking moi j'apporte la preuve voici le site de henkel:
www.fr.henkel-mea.com/about-henkel/algerie-6049.htm
Réponse de le 19/12/2012 à 18:29 :
Usine de Bouria en Kabylie, qui devait etre construite en partenariat entre Henkel et l'entreprise privee algerienne "les faienceries algeriennes", ce projet est ANNULE, vous n'en etes pas encore informé, mettez vous a jour. C'est un fait, desole de vous contredire sur ce point precis. Au fait comment changez vous les dinars en euros en Algerie ? Est ce possible sans passer par le marché noir ?
a écrit le 19/12/2012 à 14:29 :
Demandez voir au personnel de l'ambassade de France à Alger s'ils sont contents de vivre dans l'ambassade en permanence et de n'en sortir que protégés par l'armée algérienne...
a écrit le 19/12/2012 à 14:01 :
Ce banquier a visiblement une memoire tres selective et est un adepte du politiquement correct : Meme le groupe Henkel a jeté l'éponge en Algérie et renoncé à y ouvrir une usine. Une filiale industrielle locale oblige l'etranger investisseur, apporteur de savoir-faire et de capitaux, à avoir un algerien majoritaire dans sa societe ainsi créée .. Faut etre fou pour creer une filiale industrielle dans de telles conditions !!
Si cela n'est pas du protectionnisme ... Et je ne parle pas du chemin du combattant que représente l'administration algérienne. On rajoute l'impossibilité de changer ses dinars et l'impossibilité de rapatrier ses bénéfices/capitaux dans le pays de la maison mere (France ou ailleurs) et on voit que l'Algerie est un pays completement fermé economiquement.
Réponse de le 19/12/2012 à 14:54 :
c'est la même chose en chine et tout le monde se précipite......
Réponse de le 19/12/2012 à 15:50 :
En Chine, on fait même signer des contrats de transfert de technologie... pourquoi pas l'Algérie ??!!
Le temps de pillage des richesses à la "Viking" est révolu !! l'Algérie a tout a fait raison de protéger son économie.
Réponse de le 19/12/2012 à 17:56 :
la comparaison avec la chine n'est pas du tout approprié, la chine à une industrie nationale et un potentiel économique, pas l'algérie, la chine est un pays qui progresse, pas l'algérie ou c'est la pauvreté qui progresse.
Réponse de le 08/01/2013 à 18:38 :
MALAYE A VOUS ECOUTER VOUS REFAITE LE MONDE MOI JE SUI ALGERIEN ET FIERE DES PROGRESSIONS DE MON PAYS QUE L ALGERIE SORT DE L OMBRE VOUS FAIT PEUR CE PAYS QUE VOUS AVERS CI SOUVENS CRITIQUER QUE VOUS JALOUSER CE PAYS MAGIQUE AU MILLE MERVEILLES ET BIEN OUI CE PAYS VAS Y ARRIVER OUI IL PROSPERT OUI IL CE BAT ET OUI ON EN EST FIERT MERCI AU PEUPLE MERCI AU ENTREPRISE PRESENTE ET MERCI A TOUS NOS DIRIGEANTS MERCI

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :